Comment gérer l'hypothyroïdie pendant la grossesse ?

Publié le 08 Juin 2016 à 20h09 par La Rédaction Médisite
L'hypothyroïdie est un trouble de la glande thyroïde qui se caractérise par une production insuffisante d'hormones thyroïdiennes. Or, la thyroïde est l'un des organes les plus sollicités au cours de la grossesse. Quels sont les symptômes de l'hypothyroïdie ? De quel traitement peut bénéficier une femme enceinte ? 
Fotolia

Hypothyroïdie, quels symptômes ?

Le déficit d'hormones thyroïdiennes entraîne un ralentissement du métabolisme. La patiente ressent alors une fatigue importante qui peut altérer considérablement sa qualité de vie. Trouble de la concentration, baisse de la libido, irritabilité viennent souvent s'ajouter au tableau clinique de la pathologie. Le fonctionnement lent de l'organisme se traduit également par une frilosité accrue, un dessèchement cutané, une diminution de la pilosité et une prise de poids modérée. Le rythme cardiaque tend, lui aussi, à décroître tandis que le transit intestinal se montre paresseux.

Hypothyroïdie, quel traitement ?

Chez un sujet hypothyroïdien "lambda", la prise en charge de la pathologie passe par l'administration d'hormones thyroïdiennes de synthèse (lévothyroxine). Mais chez la femme enceinte, le traitement nécessite quelques aménagements au niveau des dosages et, surtout, un suivi plus régulier. Il arrive qu'une hypothyroïdie se déclare au cours de la grossesse. Là encore, une prise en charge médicale est indispensable pour maîtriser l'apport hormonal et éviter, ainsi, les complications pouvant potentiellement affecter la mère et le fœtus : fausse-couche, rupture du placenta, hypertension gravidique...

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :