Vertiges et fatigue : le stress en cause ?

Le stress peut générer des symptômes physiques et physiologiques, comme des vertiges, de la fatigue. Quels sont les symptômes du stress ? Comment combattre les vertiges et la fatigue dus au stress ? Les vertiges et la fatigue peuvent-ils être les symptômes d’autres pathologies que le stress quand ils s’accompagnent de maux de tête ou de fièvre ?

Publicité

6757929-inline-500x334.jpg© Istock

Vertiges et fatigue, de possibles symptômes de stress

Les vertiges ne sont pas à confondre avec les malaises, car ils reposent sur l’illusion que les choses tournent autour de soi. Ils peuvent être aggravés par le stress. Parmi les réactions de l’organisme face à une situation vécue comme stressante (au travail, à la maison, dans la vie quotidienne), on note des troubles digestifs, de la fatigue physique et nerveuse, un appétit moindre, des maux de ventre, des problèmes de sommeil, des maux de tête, une accélération du rythme cardiaque (palpitations), une respiration plus rapide, des tensions musculaires, des suées.

Publicité
Publicité

Lutter contre la fatigue et les vertiges dus au stress

Il est essentiel en tout premier lieu de prendre conscience de son état de stress, le stress pouvant être très insidieux. Ensuite, il faut en parler avec son médecin, voire avec un psychothérapeute si mettre des mots sur ses maux aide à soulager. Une activité de relaxation de type sophrologie, exercices de respiration ou yoga peut être une précieuse alliée contre le stress, de même qu’un changement d’univers pendant quelques jours (aller au calme, loin des tensions). Par ailleurs, pratiquer une activité sportive régulière permet de générer de la sérotonine, laquelle favorise un bon sommeil et donc une meilleure récupération physique et nerveuse. Enfin, pour lutter contre le stress, il est important d’éviter l’isolement, de rester en contact avec ses amis, ses collègues, sa famille.

Vertiges et fatigue : d’autres causes que le stress

Le stress n’a pas le monopole de l’apparition de vertiges et de fatigue. D’autres pathologies peuvent en effet susciter ces symptômes, au nombre desquelles : - une névrite vestibulaire : il s’agit d’une infection virale qui génère des vertiges soudains et intenses, accompagnés de nausées et de vomissements, de fatigue, de fièvre ; - la maladie de Ménière : elle se manifeste souvent chez les personnes stressées, entre 40 et 60 ans, avec comme symptômes des acouphènes, des vertiges, une altération de l’audition ; - le vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB) : il se manifeste le plus souvent la nuit, en position allongée, et d’une manière générale à chaque fois que la personne change de position. Anxiogène, il s’accompagne souvent de nausées, de maux de tête, mais n’est cependant pas grave. Il est dû au déplacement de petits cristaux dans l’oreille interne. Des séances de rééducation vestibulaire avec un kinésithérapeute permettent de soigner ces vertiges.

La cause des vertiges et de la fatigue n’est pas toujours une évidence. Elle peut être bénigne comme plus grave (épilepsie, AVC, sclérose en plaques, tumeur) et nécessite l’avis d’un spécialiste.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X