Anxiété : les symptômes physiques qui ne trompent pas

C'est un fait : l'anxiété a un réel impact sur notre santé. Et en cette période de confinement, nos nerfs sont mis à rude épreuve. Voici les signes physiques synonymes d'un épisode d'angoisse.
Anxiété : les symptômes physiques qui ne trompent pasIstock
Sommaire

L'anxiété se manifeste par des symptômes multiples et très variés, tant psychologiques que physiques. "Il est difficile de juger par soi-même de son état psychologique : l'évaluation par un médecin est donc indispensable", indique l'Assurance Maladie. Néanmoins, certains symptômes physiques doivent vous mettre la puce à l'oreille.

L'anxiété se manifeste par un ensemble de signaux qui surviennent lorsque vous réagissez à un évènement négatif, contrariant ou effrayant. Votre peur déclenche la libération de certaines hormones qui envoient des signaux à travers votre cerveau, votre moelle épinière et vos nerfs. Le sang et le carburant (glucose) envahissent vos bras et vos jambes pour vous préparer à faire face à la "menace".

En cette période de confinement, l'isolement, l'ennui et le stress ont tendance à générer ce type de symptômes. Un phénomène qui n'est pas sans risque pour la santé des Français. Les personnes touchées par le stress ou l'anxiété chronique sont plus à risque de souffrir de problèmes cardiovasculaires à cause de leur rythme cardiaque constamment élevé, de leur hypertension artérielle et de leur surexposition au cortisol (hormone du stress). On évoque les symptômes qui doivent vous alerter.

Anxiété : les manifestations cardiovasculaires

Durant les situations stressantes et négatives, notre corps réagit en sécrétant ce qu'on appelle des hormones du stress. En réaction à ce phénomène, votre rythme cardiaque et votre tension artérielle augmentent. Quant à votre respiration, elle s’accélère et devient superficielle.

Une trouble du rythme cardiaque

Quand un évènement vous effraye soudainement (comme un bruit violent), il déclenche des hormones de stress (adrénaline, noradrénaline, cortisol) qui font battre votre cœur plus vite et plus fort. Cela peut également engendrer des palpitations cardiaques : votre cœur bat irrégulièrement.

Si vous êtes sujet à des épisodes d'anxiété, au fil du temps, vous serez plus susceptible de souffrir d'une pression artérielle élevée, maladie cardiaque, artères endurcies, mauvais cholestérol, accident vasculaire cérébral ou encore d'une crise cardiaque.

Une respiration rapide

À cause des effets de l'anxiété sur le cœur, votre respiration peut aussi être affectée. C'est la raison pour laquelle vous avez tendance à respirer plus rapidement lorsque vous avez peur ou que vous êtes anxieux. Comme une impression de ne pas avoir assez d'air.

Certaines personnes respirent si vite qu'elles sont victimes d'étourdissement ou de perte de connaissance. Ce phénomène peut s'avérer grave, surtout si vous avez déjà des problèmes respiratoires, tels de l'asthme ou une maladie pulmonaire.

Un pic de glycémie

Les hormones du stress peuvent générer une élévation de la glycémie. Votre corps réagit à l'anxiété en stockant le sucre. Une anxiété élevée ou constante pourrait maintenir votre glycémie trop élevée pendant trop longtemps et vous mettre en danger. À terme, ce symptôme peut favoriser un diabète ainsi que des maladies cardiaques et accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.