Arthrose de la main : comment soulager les douleurs ?

Les doigts et mains étant particulièrement sollicités au quotidien, leurs articulations sont très fréquemment touchées par l'arthrose. Tour des solutions permettant de soulager les douleurs avec le Pr Bernard Cortet, rhumatologue au CHRU de Lille.

Publicité

La kinésithérapie

Quand les mains sont touchées par l'arthrose, elles gonflent et se raidissent, rendant tout mouvement difficile et douloureux. Cependant, même en cas de crise, il ne faut jamais immobiliser complètement la main. Le renforcement musculaire*, d'abord en cabinet de kinésithérapie, puis de façon régulière chez soi, est la base de la lutte contre la douleur en arthrose.
Les effets : le mouvement est bénéfique pour le cartilage et l’articulation en général. Il permet de maintenir la souplesse des doigts et de l'intégralité de la main, de renforcer la musculature et de soulager la douleur.
Contre-indications : ne pas forcer en portant des charges lourdes ou en réalisant des gestes répétitifs lors des crises d'arthrose.

* généralement, les douleurs s'améliorent au bout de quelques années et finissent par disparaître. Il est alors important de prévenir les déformations et la diminution de la force et de la mobilité notamment par la rééducation le plus tôt possible.

Vidéo. L'arthrose

Le port d'une orthèse

L’arthrose de la main peut entraîner une déformation à moyen et long terme. Pour éviter cela, il est proposé de porter des attelles appelées "orthèses", qui reposent les articulations et luttent contre les déformations des doigts et surtout du pouce* qui se constituent pendant les poussées inflammatoires.
Comment : l'orthèse est un moulage du poignet et du pouce ou de certains doigts, réalisé sur-mesure en résine. On peut la mettre et l'enlever soi-même. Elles sont portées essentiellement la nuit et pendant les périodes d'inactivité dans la journée.
Il existe des orthèses "standard" en pharmacies qui peuvent être portées pour faciliter les gestes du quotidien.
Les effets : "L'orthèse est très efficace pour juguler la douleur et prévenir les déformations", explique le Pr Cortet. Encore faut-il qu'elle soit portée toutes les nuits !

Publicité
Publicité

* la rhizarthrose est l'arthrose des articulations de la base du pouce. Cette localisation est fréquente et particulièrement gênante car l'articulation concernée permet de mettre le pouce en opposition avec les autres doigts et de permettre les mouvements en pince.

Le thermalisme

Une étude réalisée à Aix-les-Bains en 1997 a permis de montrer qu'après 3 semaines de traitement, les patients atteints d'arthrose des mains avaient une forte diminution de la douleur, avec des résultats qui persistent dans le temps.
Les effets : "Les cures ont des effets bénéfiques sur la douleur et la mobilité des mains en raison de l'effet sédatif de l'eau, ainsi que les manipulations qui entretiennent la mobilité.", explique le Pr Cortet.
Les stations thermales les plus indiquées : Aix-les-Bains, Balaruc-les-Bains, Bourbon-L'Archambault , Bourbonne-les-Bains…
Comment s'y prendre : Pour être pris en charge, votre médecin traitant ou rhumatologue doit vous prescrire une cure d'au moins 18 jours. Vous aurez à envoyer à votre caisse d'assurance maladie le formulaire Cerfa n°11139*02. La cure est prise en charge à hauteur d'environ 65%*.

* Il est possible qu'une partie des frais de séjour et du transport puissent également être remboursés. Renseignez-vous.

La chirurgie

Le traitement chirurgical est envisagé dans les arthroses sévères, déformantes de la base du pouce, et lorsque la douleur devient insupportable et résistante aux médicaments.
2 principaux traitements :
La trapèzectomie : qui consiste à retirer le trapèze, l'os malade de l'articulation à la base du pouce, et à le remplacer par un ligament. La technique est très efficace sur la douleur et la mobilité après une rééducation de 3 à 6 mois.
La pose d'une prothèse : pour remplacer l'articulation malade s'avère parfois nécessaire. Les résultats sont probants sur la douleur, et permettent en quelques semaines de retrouver sa mobilité et sa force.
D'autres techniques comme l'arthrodèse* peuvent être proposées en fonction de la gêne, l'activité, et l'âge de la personne.
Les interventions se déroulent en ambulatoire sous anesthésie locale ou générale.

* qui consiste à souder les phalanges pour les maintenir en extension

Les astuces en plus

Le "chaud et froid" peuvent servir à soulager. L'application de chaleur aide à détendre les muscles de la main* et à soulager les douleurs articulaires. Vous pouvez envelopper vos doigts dans une serviette chaude. De la même manière, l'application de froid (sac de glace sur la peau protégé d'un linge) aide à réduire la douleur et l'inflammation.
Massez vos doigts au quotidien en prenant quelques minutes pour étirer chacun des doigts de la base jusqu'à l'extrémité.
Protégez vos articulations de la main en évitant de porter des charges trop lourdes ou d'effectuer des tâches trop répétitives.
Choisissez un matériel adapté en préférant les tasses à café avec deux anses, les verres à pied plus faciles à saisir...

* la personne atteinte d'arthrose a tendance à se crisper en cas de douleur

Les médicaments

Le paracétamol est le médicament de première intention et le plus approprié en cas de douleurs.
Les AINS* peuvent également être prescrits pour diminuer l'inflammation de la main et des doigts, et soulager rapidement.
Les anti-arthrosiques d’action lente** ont pour objectif de ralentir la dégradation du cartilage détérioré progressivement par l'arthrose, et de réparer les lésions. Il faut quelques semaines à plusieurs mois de prise continue avant de voir apparaître leur efficacité et une diminution de la douleur.
Plus rares, des injections de corticoïdes peuvent être conseillées en cas de poussées congestives. Ils ont un effet très efficace sur l'inflammation, l'épanchement articulaire et la douleur, permettant un soulagement et une récupération rapides.

* Anti-inflammatoire non stéroïdien à base d'ibuprofène, de diclofénac ou de kétoprofène…. Cependant, en raison notamment de leurs risques digestifs (ulcère, perforation de l'estomac...), leur prescription est limitée à de courtes périodes.
** Le sulfate de glucosamine, le diacérhéine, les chondroïtine sulfates, et les insaponifiables d'avocat et de soja. Ce sont des traitements naturels.

Sources

Remerciements au Pr Bernard Cortet rhumatologue au CHRU de Lille et secrétaire général du GRIO (Groupe de recherche et d'information sur les ostéoporoses) – www.grio.org
Graber-Duvernay B, Forestier R, Françon A. Efficacité du berthollet d'Aix-les-Bains sur les manifestations fonctionnelles de l'arthrose des mains ; essai thérapeutique contrôlé. Rhumatologie 1997.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X