Si certains enfants ont l’habitude de dormir avec la lumière allumée la nuit pour se rassurer, c’est en réalité mauvais pour notre santé. Tel est le constat fait par cette étude américaine de la Northwestern University Feinberg School of Medicine, publiée le lundi 14 mars dans la revue scientifique américaine PNAS.

De nombreux travaux ont déjà révélé que dormir avec la lumière pouvait être néfaste pour notre santé. Malgré cela, 40% des individus gardent une source lumineuse artificielle dans leur chambre. Les chercheurs ont alors voulu mettre en lumière les risques possibles pour notre organisme.

La luminosité la nuit augmente la fréquence cardiaque

Pour comprendre les conséquences de dormir avec une lumière superficielle, les chercheurs ont examiné les données de 20 participants âgés d’une vingtaine d’années et en bonne santé. Pendant deux nuits consécutives, ils ont analysé plusieurs données en les connectant à des appareils pouvant enregistrer leurs ondes cérébrales. Ils se sont surtout intéressés à leur fréquence cardiaque et leur tolérance au glucose pendant la nuit.

Les participants ont été répartis en deux catégories. Le premier groupe a passé ses deux nuits dans l’obscurité. L’autre groupe a également passé une première nuit dans le noir, suivie d’une deuxième avec une lumière assez forte.

Les niveaux de mélatonine, l’hormone produite par le corps et favorisant le sommeil, se sont révélés être similaires dans les deux groupes.

En revanche, le système nerveux reste actif chez une personne entourée de lumière, même si elle est faible. "Même si vous dormez, votre système nerveux autonome est activé. C'est mauvais. Habituellement, votre fréquence cardiaque ainsi que d'autres paramètres cardiovasculaires sont plus faibles la nuit et plus élevées pendant la journée.", explique le Dr Phyllis Zee, co-auteur de l'étude.

En effet, la fréquence cardiaque est censée chuter la nuit pour permettre au cerveau de ralentir et de se régénérer. Par ailleurs, si elle est élevée, elle augmente alors le risque de maladies cardiovasculaires.

Sommeil : la lumière élève le risque de diabète et d’obésité

Une ancienne étude, publiée dans JAMA Internal Medicine, montrait que des personnes en bonne santé exposées à la lumière pendant leur sommeil étaient plus en surpoids. Les résultats de cette nouvelle étude confirment cela, comme l’explique la co-autrice de l’étude « Nous montrons maintenant un mécanisme qui pourrait être fondamental pour expliquer pourquoi cela se produit. Nous montrons que cela affecte votre capacité à réguler le glucose ».

En effet, les chercheurs ont constaté que les participants ayant dormi avec de la lumière avaient une résistance à l’insuline plus élevée le matin. Cette dernière se produit lorsque les cellules des muscles, des graisses et du foie ne répondent pas bien à l’insuline. Elles ne parviennent pas alors à utiliser le glucose présent dans le sang. Pour compenser le pancréas se met à fabriquer plus d'insuline : au fil du temps, la glycémie augmente.

Les participants n'étaient pas conscients des changements biologiques dans leur corps la nuit, mais “le cerveau le sent", explique Daniela Grimaldi, co-auteure principale de l'étude et professeure adjointe de recherche en neurologie à la division de médecine du sommeil.

Elle ajoute « Il agit comme le cerveau de quelqu'un dont le sommeil est léger et fragmenté. La physiologie du sommeil ne se repose pas comme elle le devrait.”. Si la lumière ne nous empêche pas de dormir, elle perturbe notre corps et empêche son bon fonctionnement, ce qui peut causer ces cas d’obésité et de diabète sur le long terme.

Le Dr Zee prévient que l’étude reste insuffisante pour l’affirmer "Parce que nous n'avons étudié qu'une nuit et dans un groupe en bonne santé, nous ne sommes pas en mesure de dire si ceux-ci sont cliniquement significatifs". D’autres tests devraient être faits pour en être certains, et sur d’autres catégories de personnes.

Elle recommande tout de même d’éviter d’éclairer la pièce la nuit, ou si cela doit être fait, elle précise le type de lumière. "La lumière bleue est le type de lumière le plus stimulant. Si vous devez avoir une lumière allumée pour des raisons de sécurité, changez la couleur. Vous voulez choisir des lumières qui ont des tons plus rougeâtres ou brunâtres.".

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://www.pnas.org/doi/full/10.1073/pnas.2113290119

https://news.feinberg.northwestern.edu/2022/03/exposure-to-artificial-light-during-sleep-may-increase-risk-of-heart-disease-and-diabetes/

mots-clés : Diabète
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.