Sommaire

Lorsque le marchand de sable se fait désirer, il arrive parfois qu’on se laisse tenter par tout ce qui se trouve dans notre frigo. Attention, ce n’est pas une bonne habitude à prendre.

"Manger la nuit implique tout d'abord le dérèglement des hormones de l’appétit que sont la grhéline et la leptine", met en garde Raphaël Gruman, nutritionniste et auteur de Je me soigne avec les mésonutriments (éd. Leduc.s). En effet, pour résister au jeûne de la nuit, le corps produit la leptine, l’hormone de la satiété. Le jour, pour nous garder éveillés, le métabolisme secrète la ghréline, l’hormone qui favorise la faim.

"Entre minuit et 5 heures du matin, on ne devrait jamais manger. Et c’est ce que je dis toujours à mes patients, notamment à ceux qui travaillent de nuit, nous explique de son côté la diététicienne nutritionniste Alexandra Retion, auteure de SOS Nutrition (éd. First). Notre corps n’est pas conçu pour être alimenté la nuit".

Outre la prise de poids, le grignotage nocturne risque de compromettre votre santé par d’autres manières. Troubles du sommeil, inconfort digestifs, diabète, problèmes de concentration… Les désagréments auxquels vous vous exposez le lendemain ou à plus long terme sont nombreux. On les passe en revue.

Prise de poids : durant le sommeil, le sucre et les acides gras se dirigent vers adipocytes

Plusieurs études scientifiques ont déjà démontré que les heures de repas sont tout aussi cruciales que le contenu de vos assiettes si vous voulez surveiller votre poids.

Des équipes de chercheurs, issues du King's College London ou encore des universités de Newcastle et de Surrey (Angleterre) avaient démontré en 2016 que dîner tard et ne jamais prendre ses repas à la même heure nuirait à la santé. En outre, ce n’est pas un hasard si de nombreux experts prônent aujourd’hui le jeûne intermittent pour garder la ligne. Cette pratique consiste simplement à répartir sa prise alimentaire sur certaines plages horaires.

S’il y a bien certains horaires durant lesquelles on devrait à tout prix éviter de manger, c’est tard le soir et surtout la nuit. C’est essentiel si vous voulez prévenir la prise de poids, mais aussi si vous voulez rester en bonne santé le plus longtemps possible.

L’un des plus grands risques si vous avez l’habitude de grignoter la nuit sera la prise de poids. Vous risquez de stocker davantage la nuit.

"C’est tout simplement hormonal. Nos hormones ne fonctionnent pas de la même façon le jour et la nuit", avertit Alexandra Retion.

L’explication est simple : durant le sommeil, le sucre et les acides gras qui n'ont pas été brûlés dans la journée restent dans le sang et se dirigent vers les adipocytes, dont l'enveloppe est particulièrement perméable à la nuit tombée. Résultat : on stocke le gras, le sucre, et on s’expose même à la cellulite.

Et ce d'autant plus que la nuit, votre corps dépense moins d'énergie. Outre les fringales nocturnes, si vous avez tendance à vous coucher après un repas calorique, vous allez stocker ainsi cet excès.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Sources

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste et auteur de Je me soigne avec les mésonutriments (éd. Leduc.s)

Merci à Alexandra Retion, diététicienne nutritionniste et auteure de SOS Nutrition (éd. First)

The suprachiasmatic nucleus drives day–night variations in postprandial triglyceride uptake into skeletal muscle and brown adipose tissue, Experimental Physiology, 2017

Misaligned feeding impairs memories, eLife, 2015

Timing Meals Later at Night Can Cause Weight Gain and Impair Fat Metabolism, Perelman School of Médecine à l'Université de Pennsylvanie, 2 juin 2017

American Journal of Epidemiology, 2014

Four nights of sleep restriction suppress the postprandial lipemic response and decrease satiety, Journal of Lipid Research, 2019 

Proceedings of the Nutrition Society, 2016

Journal of Applied Psychology, 2021

Voir plus
mots-clés : Diabète
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.