Sexualité : 8 douleurs qui doivent vous inquiéter mesdames

Brûlures, démangeaisons, irritations... Des douleurs au niveau du vagin, de la vulve ou pendant les rapports perturbent votre vie sexuelle ? Avec le Dr Odile Bagot, spécialiste en gynéco-obstétrique, Medisite vous explique leurs causes et pourquoi il ne faut pas les négliger.
jeune femme effrayée se cachant sous les draps©Istock
Sommaire

Irritée à l'entrée du vagin : une vestibulite en cause

La vestibulite est une irritation de la vulve, entre les petites lèvres, dont la douleur est exacerbée par la pénétration sexuelle. Elle rend les rapports sexuels difficiles voire impossibles. Cette pathologie se diagnostique par élimination, une fois toute cause infectieuse écartée. "Sa prise en charge est médicale, mais aussi psychosomatique", souligne Odile Bagot.

Localisation de la douleur : La douleur est située au niveau du vestibule, la muqueuse qui entoure l’entrée du vagin. Il est délimité par la face interne des petites lèvres.

À quoi est-elle due ? Il s’agit d’une inflammation non spécifique du vestibule pour laquelle aucune cause infectieuse ou dermatologique spécifique n’a été trouvée.

Douleurs et pénétration impossible : des signes de vaginisme

Le vaginisme ou phobie de la pénétration est une dysfonction sexuelle de couple méconnue, bien que fréquente. "Elle touche 1 femme sur 200 dans la population générale (1/20 dans le cas d’une consultation sur la stérilité)" déclare le Dr Bagot. "Le vagin de la femme se ferme de manière réflexe rendant impossible toute pénétration vaginale. Un simple effleurement de cette zone provoque un spasme et une douleur extrêmement importante, même pendant une consultation médicale."

Localisation de la douleur : La douleur s’étend sur toute la vulve même si l’organe génital de la femme atteinte de vaginisme ne présente aucune anomalie.

À quoi est-il du ? Cette contracture réflexe de la musculature périnéale concerne par définition les femmes vierges, la plupart du temps en couple avec des maris "gentils et respectueux" comme le souligne la spécialiste. Ce trouble psychosomatique est en effet d'abord un problème de couple : "l'histoire d’un sexe visiteur qui voudrait visiter, mais n’ose pas, et d’un sexe visité qui voudrait accueillir, mais ne peut pas", indique Danièle Choukroun, citée par Odile Bagot.

> Sommeil - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Herpès génital
Source(s):

Remerciements

Au Dr. Odile Bagot, spécialiste en gynéco-obstétrique est aussi l’auteur du blog de Mam Gynéco.

La rédaction vous recommande sur Amazon :