Quels sont les différents types de pilules ?

De plus en plus de femmes ont recours aux méthodes contraceptives. La pilule est de plus en plus utilisée. Mais encore faut-il se faire prescrire une formule adaptée...

Publicité

Les pilules normodosées

Ce sont les pilules les plus dosées en éthynil-estradiol (c’est-à-dire en estrogène: 50µg). Elles ont tendance à être de moins en moins prescrites car moins bien tolérées.

A lire aussi : La chambre

Les pilules minidosées

Les pilules minidosées contiennent 20 à 30µg d’éthynil-estradiol. Ce sont les plus prescrites car elles sont tout aussi efficaces et mieux acceptées, en particulier les pilules dites de troisième génération.

Les pilules microdosées

Ces pilules ne contiennent que des progestatifs à doses minimes. Elle sont indiquées chez les femmes présentant des contre-indications importantes aux oestrogènes (risque cardio-vasculaire, hypertension artérielle, phlébites,...) et chez les femmes de plus de 35 ans qui souhaitent une contraception orale. Les pilules estroprogestatives (contenant l’éthynil-estradiol et les progestatifs) sont prises 3 semaines sur quatre. En fin de plaquette, pendant la semaine d’arrêt, les règles surviennent. Les pilules peuvent être mono-, bi- ou triphasiques. Dans les deux derniers cas, les comprimés d’une même plaquette ont des dosages variables selon la " phase " envisagée au cours d’un même cycle, alors que les pilules monophasiques sont toutes identiques sur l’ensemble de la plaquette. Les études épidémiologiques concernant la contraception orale ont montré que les estrogènes étaient responsables des effets secondaires. La tendance est donc à la diminution du dosage en éthynil-estradiol, afin d’améliorer la tolérance au traitement.

Publicité
Publicité
mots-clés : Contraception, Règles

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X