Neuf solutions contre la sécheresse vaginale 

Douleurs, baisse de libido, déprime… la sécheresse vaginale peut devenir un enfer ! Elle touche pourtant près d’une femme sur six - et une sur deux après la ménopause. Neuf solutions simples et efficaces pour ne plus bouder votre plaisir !

Publicité

Faites durer les préliminaires…

Lors des préliminaires, le cerveau envoie un signal à l’organisme qui sécrète, au niveau des parois vaginales, une substance lubrifiante. Le hic, c’est que l’intervalle entre ce signal et la lubrification augmente avec les années. La durée des préliminaires doit donc être plus longue dès la trentaine, et qui plus est à partir de la cinquantaine (le taux d’oestrogènes, hormones activant l’hydratation vaginale, chutant à cette période). D’où l’intérêt d’une communication verbale accrue au sein du couple concernant ce sujet! A noter: certaines pratiques sexuelles comme la masturbation et/ou le cunnilingus augmentent l’excitation sexuelle et améliorent la lubrification par exemple...

Publicité
Publicité

Rapports sexuels : de la régularité !

Faire l’amour régulièrement augmente l’efficacité de la lubrification. Pourquoi? Parce qu’à chaque relation sexuelle, les tissus vulvaires et vaginaux sont un peu plus stimulés. Mais ce n’est pas tout. L’exposition de ces tissus au sperme prévient également la sécheresse vaginale. Le liquide séminal masculin est riche en prostaglandines (des substances grasses), protéines et vitamines. Résultat: il nourrit et apaise les muqueuses féminines. A noter: Les femmes qui font l’amour 2 fois par semaine ou plus sont celles qui conservent la meilleure hydratation sexuelle.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X