6 questions taboues sur le micropénis

La taille du pénis est un sujet assez taboue chez la gent masculine. Plus encore, quand celui-ci n'est pas dans la moyenne. Medisite a interrogé le Docteur Sylvain Mimoun, médecin sexologue, pour répondre aux questions les plus intimes sur le micropénis. Définition, mesure, plaisir, causes, opérations... On vous dit tout !
6 questions taboues sur le micropénis
Sommaire

A partir de quelle taille parle-t-on de "micropénis" ?

Vous pensez avoir un micropénis ? Beaucoup d'hommes ont en fait ce qu'on appelle "le syndrôme du vestiaire". En clair, ils sont persuadés psychologiquement d'avoir un pénis anormalement petit. Or, le terme de "micropénis" relève de critères physiques bien définis par les médecins.

Quelle taille ? "Quand il n’est pas en érection la taille d’un micropénis est inférieure ou égale à 4cm, s’il est en érection il peut atteindre 7 cm", indique le Dr Sylvain Mimoun, médecin sexologue.

Comment calculer ? On calcule la longueur du pénis, la verge étirée en partant du pubis jusqu’au bout du gland.

A savoir : A l’âge adulte, le pénis d’un homme au repos est compris entre 8 et 14 cm, avec une moyenne de 10,8 cm. En érection, il est entre 12 et 17 cm, avec une moyenne de 15,4 cm. De plus, à 50 ans, la verge a perdu 1,5 cm à cause du manque d'exercice.

L'homme peut-il avoir des orgasmes ?

Sensation, plaisir, orgasme… Un homme qui a un micropénis peut-il avoir la même sexualité qu'un autre dans "la norme" ? Et bien oui ! "Un homme avec un micropénis peut tout à fait ressentir du désir et aussi du plaisir, du moment que le mécanisme n’est pas touché et que le sang circule bien, il aura une érection comme les autres", explique le Dr Sylvain Mimoun, médecin sexologue. Dans la plupart des cas, la verge n’a aucune anomalie et est normalement constituée. Elle ne présente aucun obstacle à la sexualité de l’homme.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci au Dr sylvain Mimoun, médecin sexologue.