Sports d-hiver : 6 astuces pour proteger ses yeux a la montagne

Lorsqu’on part en vacances à la montagne, on pense généralement à bien s’emmitoufler dans un manteau, on protège ses extrémités avec de grosses chaussettes et des gants et l’on agrémente sa tenue d’une écharpe et d’un bonnet. Mais on oublie parfois une autre partie du corps qu’il est pourtant essentiel de protéger : nos yeux.

Montagne : le vent et le soleil favorise la sécheresse oculaire

Or, entre le soleil qui se reflète sur les pistes enneigées, l’air sec et froid, mais aussi la vitesse de la descente lorsqu’on pratique un sport de glisse, nos globes oculaires sont mis à rude épreuve. Leur surface peine à rester bien lubrifiée, car les larmes qui protègent la cornée s’évaporent rapidement. D’autant plus pour les personnes qui sont déjà sujettes à la sécheresse oculaire.

Résultat : nos yeux picotent, brûlent et l’on ressent une gêne qui nous donne l’impression qu’un grain de sable s’est niché sous notre paupière. Pour compenser, l’œil se met à pleurer mais, à la longue, cette sécrétion lacrymale anormale peut brouiller la vue ou abimer la cornée. Ce larmoiement, associé à un froid extrême, peut aussi provoquer une gelure des paupières.

Reflet du soleil sur la neige : protéger ses yeux des UV

En parallèle, les rayons ultraviolents du soleil sont encore plus dangereux à la montagne qu’à la ville, puisque l’indice UV augmente de 10 % tous les 1000 mètres d’altitude. Et pour cause, la couche atmosphérique qui filtre ces rayons devient plus fine lorsqu’on gagne en hauteur. En prime, la neige réfléchit 85 % du rayonnement solaire.

Il peut en résulter une hypersensibilité des yeux à la lumière, avec une sensation de brûlure ou de picotements. Mais aussi d’autres problèmes comme la photokératite, une inflammation oculaire due à une érosion des cellules qui recouvre la cornée, causée par une exposition prolongée aux UVB. Ou encore une érythropsie, un trouble de la vision causé par un éblouissement, qui amplifie la couleur rouge.

Bien choisir ses lunettes de soleil pour le ski

Pour éviter ces aléas, il est important de porter des lunettes de soleil lorsqu’on se balade dans la montagne ou que l’on pratique des sports d’hiver. Pour bien les choisir, il faut considérer plusieurs critères. D’abord, leur indice de protection contre les UV. Optez pour des verres de catégorie 3 ou 4. Les premières filtrent entre 82 et 92 % des rayons du soleil ; les secondes absorbent 92 à 97 % de ces rayonnements (attention, néanmoins, il est interdit de conduire avec de tels verres).

Ensuite, portez attention à la couleur des verres. Plus ils sont foncés, plus ils protègent de la lumière. Ainsi, les écrans jaunes, oranges ou roses sont à privilégier en cas de brouillard ou de neige, lorsque la luminosité est faible. Les teintes brunes ou marron sont adaptés aux ciels nuageux, ils filtrent la lumière bleue et atténuent les contrastes. Enfin, les verres gris sont parfaits pour les journées ensoleillées, car ils réduisent l’éblouissement tout en procurant une perception réelle des couleurs.

D’autres conseils permettent de bien protéger ses yeux à la montagne. Le fabricant d’appareils d’ophtalmologie Quantel Medical, spécialisé notamment dans le dépistage et le traitement de la sécheresse oculaire, en dévoile six. Medisite vous les liste, en images.

Bien s’hydrater

1/6
Sports d'hiver : 6 astuces pour protéger ses yeux à la montagne

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’air est plus sec en altitude ; malgré la neige,  l’humidité y est donc moins élevée. C’est pourquoi vos yeux sont susceptibles de manquer d’eau. Pour y remédier, n’hésitez pas à bien vous hydrater, en buvant 1,5 à 2 litres d’eau par jour. D’autant plus si vous skiez, car vous êtes alors amené à transpirer. 

Portez des lunettes de soleil enveloppantes

2/6
Sports d'hiver : 6 astuces pour protéger ses yeux à la montagne

Pour éviter les effets desséchants du vent, optez pour des lunettes de soleil enveloppantes, voire un masque. Comme évoqué précédemment, choisissez-les avec un bon indice de protection UV (3 minimum, 4 idéalement). 

Ne surchauffez pas votre chalet

3/6
Sports d'hiver : 6 astuces pour protéger ses yeux à la montagne

Au retour des pistes, ne surchauffez pas votre logement : réglez le thermostat entre 19 °C et 21 °C. Un chauffage trop élevé risque d’assécher encore plus vos yeux. 

Clignez des yeux régulièrement

4/6
Sports d'hiver : 6 astuces pour protéger ses yeux à la montagne

Tout au long de la journée, pensez à bien cligner des yeux pour favoriser un étalement complet des larmes.

Mettez des gouttes dans vos yeux

5/6
Sports d'hiver : 6 astuces pour protéger ses yeux à la montagne

Utilisez des gouttes oculaires afin d’hydrater les yeux et de compenser le manque de larmes naturelles. Sérum physiologique, collyre, larmes artificielles ou gel de suppléance lacrymale : demandez conseil à votre médecin pour choisir le produit le mieux adapté. 

Évitez les lentilles de contact

6/6
Sports d'hiver : 6 astuces pour protéger ses yeux à la montagne

Éviter de porter des lentilles de contact à la montagne ou, si vous ne pouvez pas faire autrement, limitez la durée du port. 

Sources

Sports d’hiver : les effets indésirables sur nos yeux – Communiqué de presse de Quantel Medical. 

Comment choisir ses lunettes de soleil pour le ski, Binocle.com, 18 décembre 2019. 

Comment bien choisir ses lunettes de soleil, montania-sport.fr

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.