Noyades : les 15 departements ou il y a le plus de deces

Rien de plus rafraîchissant que de faire quelques brasses dans la mer, une piscine ou un lac lorsqu’il fait chaud. Mais la baignade peut tourner au drame face aux multiples dangers de l’eau. Les noyades accidentelles sont responsables d’environ 1 000 morts par an et représentent la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.

Découvrez dans notre diaporama les départements où il y a eu le plus de décès par noyade en entre le 1ᵉʳ juin et le 30 septembre 2018, selon les enquêtes Noyades de Santé publique France.

Noyades : comment les éviter ?

L’été, les pics de noyades sont surtout enregistrés pendant les week-ends, notamment lors des périodes de vacances ou de fortes chaleurs. La plupart de ces drames sont évitables. Pour nager sans danger,  le ministère des Solidarités et de la Santé rappelle les recommandations suivantes : 

  • apprendre à nager : en effet, un Français sur cinq ne sait pas nager selon une étude de Santé Publique France. Cette méconnaissance peut être source d’accidents ;
  • se baigner avec les enfants ;
  • opter pour des zones de baignade surveillées ;
  • respecter les interdictions de baignade ;
  • tenir compte de votre état de forme ;
  • ne pas consommer d'alcool avant et pendant la baignade.

Les piscines sont le principal lieu de noyade accidentelle chez les enfants de moins de 6 ans. Il est ainsi important de ne pas baisser sa garde également autour de ce type de point d’eau :

  • Rester concentrer sur la surveillance des enfants lorsque la piscine est ouverte : délaissez votre téléphone, ne vous absentez pas.
  • Équiper la piscine de dispositifs de sécurité comme des barrières, abris ou couvertures qui empêchent l'accès au bassin ou encore des alarmes sonores qui alertent de la chute d'un enfant dans l'eau ou de son approche du bassin.
  • Être vigilants lors des baignades dans des piscines « hors-sol » qui ne disposent pas de dispositif de sécurité.

Comment réagir lorsque quelqu’un se noie ?

En cas de noyade, il recommande d'"alerter les secours" et de "sortir la victime de l’eau sans se mettre en danger". Lorsque la victime est à nouveau sur la terre ferme, il faut :

  • la réchauffer pour que son corps revienne à une température normale ;
  • si elle est inconsciente (la victime respire, mais ne parle pas, ne bouge pas, n’ouvre pas les yeux), placer la victime en position latérale de sécurité ;
  • si elle ne respire plus (aucun mouvement thoracique), faire un massage cardiaque.

Même si la personne reprend conscience d’elle-même après son immersion, consultez un médecin. La noyade sèche peut aussi être source de  drames en été.

L’OMS précise sur son site internet : "il y a deux types de noyades : sèche et humide. Dans la noyade humide, la personne a inhalé de l'eau qui interfère avec la respiration et cause le collapsus du système circulatoire. Dans les cas moins fréquents de noyade sèche, le conduit aérien se ferme du fait des spasmes causés par la présence d'eau. La quasi-noyade peut provoquer une atteinte neurologique et le succès du rétablissement dépend de la rapidité du sauvetage et de la réanimation".


> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14139

https://mobile.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-des-actualites/2019-Actualites/Nos-conseils-pour-passer-l-ete-en-toute-serenite/Baignades-comment-prevenir-les-risques-de-noyades

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/traumatismes/noyade/

https://geodes.santepubliquefrance.fr/#c=indicator&i=noyade.nb_noyade_acc_deces&s=2018&t=a01&view=map2

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.