Une étude de l'université de Penn State, PSU H.E.A.T Project, dont les résultats viennent d'être publiés dans la revue International Journal of Biometeorology démontre que le corps humain n’est plus capable de réguler correctement sa température au-delà d’un certain seuil combinant plusieurs facteurs tels que l’humidité extérieure, la durée d’exposition aux fortes chaleurs et l’état de santé des individus.

Les résultats des recherches remettent en question les données d’une ancienne étude datant de 2010.

Température, humidité, état de santé… Quand le corps meurt de chaud

Si la précédente étude de 2010 plaçait le seuil limite de tolérabilité du corps à 35 °C pour un taux d'humidité de 100 %, les recherches des scientifiques menées par l'université Penn State donnent de nouveaux résultats. Ainsi, l’étude a tenté de répondre à la question suivante : “Quand fera-t-il trop chaud pour les activités quotidiennes normales telles que nous les connaissons, même pour les jeunes adultes en bonne santé ?"

"La réponse va au-delà de la température que vous voyez sur le thermomètre. C'est aussi une question d'humidité. Nos recherches montrent que la combinaison des deux peut devenir dangereuse plus rapidement que les scientifiques ne le pensaient auparavant” peut-on lire dans leur communiqué.

Canicule : les limites du corps se situent à 31 °C pour 100 % d'humidité

Pour leurs travaux de recherches, les scientifiques ont demandé aux participants d’avaler une pilule de télémétrie, qui surveillait leur température corporelle profonde ou centrale. Les volontaires se sont ensuite assis dans une chambre environnementale simulant les activités minimales de la vie quotidienne (cuisiner, marcher, manger). Les chercheurs ont lentement augmenté la température dans la chambre ou l'humidité et ont surveillé le moment où la température centrale des individus commençait à augmenter.

Résultats ? 31 °C pour 100 % d'humidité, ou 38 °C à 60 % d'humidité constitue la limite du corps humain.

Vague de chaleur et santé : un défi déjà d’actualité

Dans son communiqué, les scientifiques rappellent que “les vagues de chaleur actuelles dans le monde entier approchent, voire dépassent, ces limites. Des températures et une humidité encore plus basses peuvent exercer un stress sur le cœur et d'autres systèmes de l'organisme. Et bien que le dépassement de ces limites ne présente pas nécessairement le pire scénario, une exposition prolongée peut devenir désastreuse pour les populations vulnérables telles que les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies chroniques.”

Ils concluent par “les preuves continuent de s'accumuler que le changement climatique n'est pas seulement un problème pour l'avenir. C'est une situation à laquelle l'humanité est actuellement confrontée et qu'elle doit affronter de front.”

Comment se protéger de la canicule ?

Le Gouvernement rappelle les bons gestes pour se protéger de la canicule :

  • boire régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
  • se rafraîchir et se mouiller le corps plusieurs fois par jour ;
  • manger en quantité suffisante et ne pas boire d’alcool ;
  • éviter de sortir aux heures les plus chaudes ;
  • fermer les volets et fenêtres le jour ;
  • aérer la nuit ;
  • donner et prendre des nouvelles de ses proches ;
  • limiter les efforts physiques.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://link.springer.com/article/10.1007/s00484-022-02316-z

https://theconversation.com/how-hot-is-too-hot-for-the-human-body-our-lab-found-heat-humidity-gets-dangerous-faster-than-many-people-realize-185593

https://www.gouvernement.fr/canicule-comment-vous-proteger

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.