Sommaire

Ne restez pas immobile

Croisées, tassées, comprimées, en avion, surtout en classe économique, vos gambettes sont en cage. Inconfortable, cette position augmente le risque de thrombose veineuse (ou thrombophlébite) par 2 à 4, surtout si votre vol est un long-courrier. A l’origine de ce problème : l’immobilité, l’exiguïté, la chaleur, une faible pression et une raréfaction de l’oxygène dues à l’altitude. Autant de paramètres qui perturbent le retour veineux. Le sang tend alors à stagner dans le bas des jambes et des caillots peuvent se former. Les symptômes de la thrombose peuvent être silencieux. Si vous ressentez localement une chaleur avec rougeur et gonflement ou une douleur lancinante en marchant, prenez ce risque au sérieux. Le caillot de sang peut migrer vers vos poumons et provoquer une embolie pulmonaire

Evitez les long-courriers après une opération

Si vous êtes sujet à une insuffisance veineuse, que vous avez des varices, que vous souffrez d’une maladie cardio-vasculaire, que vous portez un plâtre ou que vous venez de subir une opération chirurgicale importante, avertissez votre médecin de vos projets de voyage en avion. Dans ce dernier cas, des Britanniques, membres du groupe d’études sur les risques du syndrome de la classe économique ont réalisé une étude auprès de 568 patients. Le Dr Ander Cohen estime qu’un voyage de plus de trois heures en avion triple le risque de thrombose veineuse profonde chez les patients passés récemment sur le billard. Il déconseille à ses patients de voyager plus de trois heures dans les trois mois suivant l’opération.

Les conseils anti ambolie

Avant de partir, demandez à votre médecin qu’il vous prescrive des bas de contention. Si vous prenez un traitement avec des anticoagulants, gardez avec vous votre ordonnance, vos médicaments et les derniers résultats d’analyse (TP, TCA, INR, plaquettes). Pour le voyage, portez des chaussures confortables, des vêtements amples, et ne serrez pas trop votre ceinture. Pendant le vol, contractez régulièrement vos mollets pour favoriser le retour veineux et n’hésitez à faire quelques pas dans la cabine. La marche améliore la circulation veineuse et prévient les sensations de jambes lourdes. Enfin pensez à vous hydrater en buvant 4,5 litres d’eau par 24h de vol : la déshydratation diminue la fluidité du sang et favorise donc les thromboses. Et éviter de boire de l’alcool.

Vers de nouveaux sièges...

Ces syndromes étant fréquents et pouvant provoquer des complications sévères, deux scientifiques israéliens ont conçu un siège qui permet de bouger les jambes plus aisément. 25 volontaires ont testé ce dispositif. Au bout de cinq heures assis dans ce fauteuil, le volume de leurs veines au niveau des jambes n’avait augmenté que de 3% contre 26% avec un siège traditionnel. Mais il faudra sans doute encore attendre avant que ce trône se généralise dans nos avions.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.