Oxyures chez bébé : les signes

La détection précoce d’oxyures n’est pas toujours évidente pour les parents car la parasitose peut rester longtemps silencieuse. Ce n’est généralement que lorsque l’infestation devient majeure que les premières manifestations caractéristiques surviennent. Le nourrisson aura alors tendance à se gratter l’anus fréquemment, surtout la nuit, et à se montrer plus irritable qu’à l’accoutumée. Son sommeil pourra d’ailleurs s’en trouver perturbé (énurésie, difficultés à s’endormir…). D’autres symptômes sont également observés dans les cas les plus sévères : infection urinaire, troubles digestifs, douleurs abdominales…

Oxyures chez bébé : le traitement

Une fois le diagnostic de la parasitose formellement avéré, le médecin va préconiser l’administration d’un traitement antiparasitaire à prise unique. En la matière, le praticien dispose de plusieurs molécules vermifuges à l’image du mébendazole, de l'albendazole ou encore du flubenzazole. Une seconde prise est souvent programmée trois semaines après la première de manière à éradiquer de potentielles larves résistantes et réduire ainsi les risques de réinfestation. Généralement, l’entourage proche du malade fait également l’objet d’un traitement concomitant.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.