Complications liées à la prématurité

Suivant le degré de prématurité, l'enfant risque de devoir affronter plusieurs difficultés, car ses fonctions vitales sont encore immatures (poumon, cerveau, appareil digestif, cœur...). Il devra probablement affronter une détresse respiratoire, des troubles du rythme cardiaque, une jaunisse, des infections, une atteinte de la rétine ou de la fonction auditive... Tous ces risques demandent une surveillance très rapprochée en milieu spécialisé. Le retour à la maison sera possible dès que l'enfant aura atteint au moins 2 kg, que ses poumons seront suffisamment développés et qu'il arrivera à téter entre 15 et 30 g par jour.

Suivi médical d'un grand prématuré

Une fois sortis de l'hôpital, les bébés nés grands prématurés ont besoin d'un suivi médical rapproché. Ces enfants sont encore très fragiles au niveau pulmonaire et face aux infections en tout genre. Les grands prématurés présentent souvent un retard de développement au niveau de l'acquisition de la marche et du langage par rapport à un bébé né à terme. L'enfant devra être suivi par un pédiatre et/ou les professionnels d'un CAMPS (centre d'aide médico-sociale précoce) ainsi que par la PMI (protection maternelle et infantile) tous les 2 à 4 mois pendant plusieurs années afin de dépister et corriger des troubles psychomoteurs. L'enfant devra également avoir un suivi ophtalmologique. Dans tous les cas, n'hésitez pas à consulter un médecin si votre enfant a de la fièvre, dort beaucoup, vomit...

> Sécurisez vos proches, votre patrimoine et vos revenus !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.