Fièvre du nourrisson : reconnaître une maladie infectieuse

Publié le 02 Août 2018 à 14h02 par La Rédaction Médisite
Vaccin, poussée dentaire : la fièvre du nourrisson n’est pas forcément liée à une infection. À elle seule, elle n’est donc pas très révélatrice. Mais quelle que soit sa cause exacte, il est recommandé de faire baisser la fièvre de bébé. À plus forte raison quand elle dépasse 38,5°C : n’hésitez pas à prendre l’avis de votre médecin.

© Istock

La fièvre du nourrisson : forcément forte en cas de maladie infectieuse ?

Non : la poussée de fièvre peut être très légère (voire totalement absente) selon l’agent infectieux. Mais il arrive aussi qu’elle soit très élevée, notamment en cas d’infection bactérienne. En résumé : vous ne pouvez pas vous fier uniquement à l’intensité de sa fièvre pour reconnaître une maladie infectieuse chez bébé. Il est ainsi recommandé, par mesure de précaution, de toujours consulter même en cas de fièvre modérée chez les bébés les plus fragiles (ex. : nourrisson de moins de 3 mois, bébés prématurés ou souffrant d’une maladie chronique). Une fièvre qui refuse de disparaître malgré la prise de médicaments antipyrétiques (uniquement du paracétamol pour faire baisser la fièvre avant 3 mois) doit aussi pousser à consulter.

Fièvre du nourrisson : cherchez la présence d’autres symptômes

Les risques que bébé ait contracté une maladie infectieuse sont plus élevés si sa fièvre est accompagnée d’autres symptômes comme :

-une éruption cutanée. Pensez à vérifier à l’intérieur de la bouche de bébé ;

- des troubles digestifs comme des vomissements ou de la diarrhée ;

- un manque d’appétit ;

- de la toux ;

- un nez qui coule.

Cela étant dit, de nombreux autres symptômes peuvent apparaître selon la maladie. Il est conseillé de consulter votre pédiatre dès que quelque chose vous semble suspect.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X