Crise d'angoisse de l'enfant : comment l'aider ?

Inscription à l’école, déménagement, divorce, deuil, nombreuses sont les situations qui peuvent susciter une crise d’angoisse chez l’enfant. Cauchemars, phobies, somatisations, comment l’aider face à un stress important ?

Publicité

5249920-inline-500x333.jpg© Istock©iStock

Crise d’angoisse et écoute attentive

Il est essentiel pour les parents de ne pas prendre l’angoisse de l’enfant à la légère, ni de s’en moquer. Il convient de l’aider à mettre des mots sur sa souffrance, sans le forcer, et de lui proposer de l’exprimer par le dessin ou le jeu, si parler lui est trop difficile. C’est un premier pas pour identifier l’origine de la crise d’angoisse. Une fois celle-ci identifiée, on le rassurera, on l’aidera à apprivoiser son stress en douceur, en le confrontant peu à peu à la situation anxiogène ou en lui expliquant calmement ce qui l’attend, s’il s’agit d’un stress face à un évènement futur, pour dédramatiser les choses.

Publicité
Publicité

Stress post-traumatique chez l’enfant

Dans le cas où l’enfant a été exposé (en tant que témoin ou victime) à un évènement très traumatisant, menaçant ou portant atteinte à l’intégrité physique, avec risque de mort, un stress post-traumatique peut se manifester. Il est essentiel d’agir rapidement, tout d’abord en rassurant l’enfant, en lui offrant soutien, écoute et bienveillance. Il convient ensuite d'en parler au pédiatre, lequel saura conseiller les parents et juger de la nécessité d’une thérapie, avec un pédopsychiatre ou un psychologue. Dans tous les cas, la crise d’angoisse de l’enfant est donc à prendre au sérieux pour mieux être jugulée.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X