Aphte chez l'enfant : attention aux aliments acides

Bien qu’inoffensifs, les aphtes n’en restent pas moins douloureux. Ces petites lésions superficielles localisées sur les gencives, sur le palais, sur les parois buccales, sur ou sous la langue et sur la partie interne des lèvres ne sont pas contagieuses et elles disparaissent généralement en moins de 5 jours. A l’instar des adultes, les aphtes n'épargnent pas les enfants. Connaître les traitements efficaces contre les aphtes est par conséquent essentiel. Mais prendre des mesures préventives, comme éviter autant que possible la consommation d’aliments trop acides, est tout aussi indispensable.  

Publicité

© Istock©iStock

Les aliments acides participent-ils réellement à l’apparition d’un aphte ?

Il a d’ores et déjà été prouvé avec certitude que certains aliments provoquent l’apparition d’aphtes. C’est notamment le cas pour les aliments acides. La raison est simple : leur pH négatif a tendance à agresser, à sensibiliser et à fragiliser l’équilibre naturel de la flore buccale. Il faut toutefois noter que seule une consommation excessive peut avoir des conséquences sur le développement de ces petites lésions buccales superficielles.

Publicité
Publicité

Quels aliments acides faut-il absolument éviter ?

Par mesure de prévention, il est donc conseillé d’éviter, autant que possible, les aliments conservés dans du vinaigre (olives, cornichons, poivrons, câpres...), les épices, les ananas, la famille des agrumes (citron, pamplemousse, orange, mandarine...), les framboises, les groseilles, le cassis, les mûres, les kiwis ou encore les tomates (cuites ou crues).

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X