Attention, si vous résidez dans une commune à proximité de Rouen. L'eau de votre robinet pourrait avoir un taux de chlorure de vinyle monomère (CVM) supérieur à la normale, ce qui la rend non potable, avertit France Bleu Normandie.

La présence du chlorure de vinyle monomère (CVM) est régulièrement contrôlée par la régie des eaux de la métropole de Rouen. Des recherches menées durant l'été 2021 ont prouvé que pour 32 familles domiciliées à Saint-Pierre-de-Manneville, le taux était supérieur au seuil de 0.5 microgramme par litre.

Il est donc conseillé aux habitants de ne pas boire l'eau du robinet. Elle peut toutefois être utilisée pour la cuisine et les boissons chaudes si elle est portée à ébullition. Son usage pour la toilette est sans risques.

Chlorure de vinyle monomère (CVM) dans l'eau : 12 autres villes potentiellement concernées

Le chlorure de vinyle monomère (CVM) est un composé chimique susceptibles d'être libéré dans l'eau au fil du temps par des conduites spécifiques en PVC, "plus spécifiquement posées avant 1980, surtout lorsque l'eau est la plus chaude et en cas de faible consoommation", explique la métropole.

Ce composé toxique peut se retrouver dans l'eau à des quantités variables. La limite légale étant fixée à 0,5 microgramme/L, les autorités sanitaires met en garde les habitant de Rouen.

A ce jour, 12 autres villes sont susceptibles d'être concernées : Anneville-Ambourville, Berville-sur-Seine, Henouville, Houppeville, La Neuville-Chant-d’Oisel, Roncherolles-sur-le-Vivier, Sainte-Marguerite-sur-Duclair, Saint-Martin-de-Boscherville, Saint-Martin-du-Vivier, Yainville et Yville-sur-Seine. Elles feront l’objet de travaux sur leur réseau d’eau courante.

Pour ces communes là, l'Agence Régionale de Santé (ARS) recommande, en cas d'absence ou le matin, "d’ouvrir le robinet jusqu’à obtention d’eau fraiche avant de la boire".

Le chlorure de vinyle monomère, classé comme étant un agent cancérogène

"Le chlorure de vinyle monomère est classé depuis 1987 comme étant un agent cancérogène certain pour l’Homme selon le centre international de recherche sur le cancer (CIRC), souligne le Ministère de la Santé. Toutefois, ce classement a été établi sur la base d’études menées en milieu professionnel, avec des expositions par voie respiratoire à de fortes doses de CVM (industries du PVC et du CVM essentiellement.)".

Ce composé peut être à l’origine de cancers du foie pouvant se manifester selon deux formes : l’angiosarcome hépatique, un cancer du foie très rare (10 cas/an estimés en France) et le carcinome hépatocellulaire (ou hépatocarcinome), forme la plus fréquente de cancer du foie (7 600 cas/an estimés en France). En principe, ce dernier est causé par une surconsommation d'alcool ou des hépatites.

Pour cette raison, les personnes responsables de la production ou de la distribution de l’eau sont tenues de vérifier la qualité de l’eau et en cas d’anomalies, de prendre des mesures correctives, d’informer les usagers.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/saint-pierre-de-manneville-32-familles-privees-d-eau-potable-suite-a-une-contamination-chimique-1635344281

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.