Sommaire

Contre les diarrhées et nausées

Mal des transports, intoxication alimentaire, tourista… Où que vous alliez, prenez :

  • Un ralentisseur de transit, type Imossel® (Lopéramide). Attention : 6 gélules par jour maximum, et pas plus de 2 jours de traitement, sous peine d’obtenir l’effet inverse !
  • Un pansement intestinal, type Smecta® (diosmectite) qui ralentit le transit et calme les douleurs digestives.
  • Un antibactérien intestinal, type Ercefuryl® (Nifuroxazide) pour désinfecter l’intestin si vous suspectez une origine bactérienne.
  • Des sachets de réhydratation (si + de 5 selles par jour)
  • Un antinaupathique contre le mal des transports et les nausées, et /ou un antiémétique contre les vomissements.

Contre la douleur

Contre la douleur© Istock

Pour soigner migraines, coups, chocs ou jambes lourdes… emportez :

  • 1 antalgique. De préférence du paracétamol 500 mg qui résiste à la chaleur et ne présente pas de contre-indications jusqu’à 3 000 mg par 24h.
  • 1 antispasmodique contre les douleurs digestives ou gynécologiques type Spasfon® (Phloroglucinol, Triméthylphloroglucino)
  • 1 spray réfrigérant en cas de coups ou d’hématomes
  • des bas ou chaussettes de contention, surtout en avion et des veinotoniques anti-jambes lourdes.
  • 1 pommade ou gel anti-inflammatoire en cas d’entorse ou de foulure.
  • de la biafine® en cas de brûlure et gros coup de soleil.

Contre la fièvre

Contre la fièvre© Istock

Les raisons d’avoir de la fièvre en vacances sont multiples : coup de soleil, virus, intoxication, piqûre de vive… Glissez dans vos bagages un antipyrétique… de préférence du paracétamol.

Il supporte bien les températures élevées. Et contrairement à l’ibuprofène, il ne présente aucune contre-indication digestive.

Contre les troubles du sommeil

Contre les troubles du sommeil© Istock

Avec le décalage horaire, la chaleur ou les changements d’habitudes, on a parfois du mal à fermer l’œil. Pensez aux sédatifs. Ce sont des médicaments qui calment, facilitent l’endormissement et le bon déroulement du sommeil.

La phytothérapie offre des solutions « soft » qui n’entraînent aucune dépendance. La valériane, la lavande, et la passiflore ont fait leurs preuves dans ce domaine. Mais vous pouvez aussi opter pour des traitements classiques, hypnotiques, anxiolytiques… sur avis médical uniquement !

Contre les MST

Contre les MST© Istock

Nul n’est à l’abri des maladies sexuellement transmissibles, du Sida, de la syphilis, de l’herpès génital, de l’hépatite B ou de la gonococcie (la chaude-pisse) !

Les teenagers sont loin d’être les seuls concernés. Pour ne pas ramener ce genre de souvenirs, n’oubliez pas :

  • les préservatifs
  • 1 lubrifiant, éventuellement.

Contre la constipation

Contre la constipation© Istock

En train, en voiture, en avion, partir implique souvent un long trajet, donc la nécessité de différer ses envies… Une attitude qui favorise la constipation, d’autant que s’y ajoutent aussi des changements d’habitudes alimentaires ou de climats.

Emportez systématiquement un laxatif type Transipeg® (macrogol 3350).

Attention : un, ces médicaments sont à utiliser ponctuellement. Sauf avis médical contraire, éviter les prises prolongées, sans quoi, votre intestin pourrait devenir paresseux. Deux, leur abus peut avoir de graves conséquences sur le tube digestif. Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.

Contre les coupures, égratignures, blessures

Contre les coupures, égratignures, blessures© Istock

Ils sont indispensables, mais selon la région ou le pays, vous n’en trouverez pas toujours… Faites vos provisions !

Il est conseillé de prendre :

  • 10 compresses stériles
  • 1 rouleau de sparadrap
  • des pansements adhésifs aérés stériles hypoallergéniques de 3 tailles différentes
  • des pansements seconde peau contre les ampoules - 1 bande de contention

Contre la cystite

Contre la cystite© Istock

Les infections urinaires sont fréquentes en été, surtout chez la femme.

Pourquoi ? Parce qu’avec la chaleur, on transpire, d’où des urines plus concentrées en agents infectieux. Pour qu’elles ne vous gâchent pas vos vacances, demandez à votre médecin avant de partir : un traitement antibiotique adapté.

À noter : ces médicaments, qui sont délivrés uniquement sur ordonnance, soignent en 1 seule prise et soulagent… en quelques heures. Ce serait dommage de s’en priver ! .

Comme antiseptique

Comme antiseptique© Istock

Incontournables, ils détruisent les germes pathogènes, autrement dit les microbes (virus, bactéries…).

Votre trousse doit comporter :

  • 1 antiseptique local (Bétadine® par exemple), si possible en unidoses.
  • 1 gel ou solution hydroalcoolique pour l’hygiène des mains, surtout avant un soin !
  • 1 collyre antiseptique en monodoses
  • 1 produit pour la désinfection de l’eau de boisson (si vous partez en zones à risques)

Contre les moustiques

Contre les moustiques© IstockEn France, comme en zone à risques, les moustiques sont rarement les bienvenus. Pour les éloigner ou soulager vos démangeaisons, pensez à emmener :

  • 1 roll-on aux huiles essentielles répulsif et calmant
  • 1 crème ou pommade calmante
  • 1 moustiquaire, éventuellement imprégnée de répulsifs (si vous séjournez dans une zone infestée ou êtes particulièrement sensible)
  • 1 antipaludéen et répulsif si vous partez dans une zone à risque.

Dans ce cas une consultation spécialisée s’impose. Pour plus d’infos contactez l’Institut Pasteur.

Le matériel

Le matériel© Istock

En plus des médicaments, sparadrap et autres, il vous faut encore :

  • Des ciseaux
  • 1 pince à épiler
  • 1 coupe-ongle
  • 1 épingle de sûreté
  • 1 thermomètre incassable.

Les raisons d’avoir de la fièvre en vacances sont multiples : coup de soleil, virus, intoxication, piqûre de vive… Glissez dans vos bagages un antipyrétique… de préférence du paracétamol. Il supporte bien les températures élevées. Contrairement à l’ibuprofène, il ne présente aucune contre-indication digestive.

> Un expert santé à votre écoute !

Vidéo : 7 conseils anti insomnie

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.