Des douches contaminées aux légionelles dans un lycée de la Somme

Publié le 29 Novembre 2018 par Claire Ménage, journaliste santé
France 3 Régions Hauts-de-France, a indiqué mardi 27 novembre 2018, que des douches d’un internat auraient été contaminées à des bactéries de type légionelles dans la Somme.
Publicité

Après un contrôle mensuel de routine dans l’internat du Lycée Lamarck d’Albert dans la Somme, des bactéries de types légionelles auraient été retrouvées dans plusieurs douches, rapporte France 3 Hauts-de-France, le 27 novembre 2018. Avec plus d’un millier d’élèveS, le lycée accueille près d’une cinquantaine d’internes. Parmi eux et le personnel de l’établissement, aucun cas d’infection n’aurait pour le moment été diagnostiqué. Des mesures de précautions ont été mises en place : les douches ont été immédiatement fermées et interdites d’accès. Le jour même de cette découverte, une entreprise de désinfection est intervenue afin de poser des cartouches antibactériennes. Dans la soirée certaines douches ont pu être de nouveau ouvertes. Les autres le seront vendredi 30 novembre 2018 lorsque que tous les dispositifs aseptisants auront été installés. Pour ceux qui n’ont pas de douche, il a été distribué des bouteilles d'eau pour la toilette.

Publicité

Fièvre, toux, malaise, douleurs musculaires...

La légionellose est une infection provoquée par la Legionella pneumophila, une bactérie présente naturellement en eau douce. Elle est parfois appelée maladie des légionnaires, car elle s'est déclarée pour la première fois en 1976, lors d’un congrès d’anciens combattants américains qui entraîna une flambée de pneumonies sévères. La légionellose est potentiellement grave, mais ne se transmet pas d’une personne à une autre.

Publicité

Elle entraîne une infection pulmonaire aiguë qui apparaît après une période d’incubation de quelques jours.

Les premiers signes d’alerte sont :

  • L’apparition d’un syndrome grippal (fièvre, toux sèche, malaise et douleurs musculaires) mais avec une fièvre qui augmente rapidement jusqu’à 39,5 °C.
  • S’ensuivent des maux de ventre et des troubles digestifs avec des nausées, des vomissements et de la diarrhée.
  • Des troubles comportementaux complètent le tableau avec une confusion, une désorientation et des hallucinations pouvant aller jusqu’à un coma.

Légionellose et rouille dans l'eau du robinet

Dans sa forme la plus grave, la légionellose tue encore malgré l’existence de traitements permettant de la guérir. Elle touche principalement les personnes affaiblies, comme les personnes âgées, ou les patients souffrant d’autres maladies, ce qui augmente encore le risque de cas mortels. On estime cependant que 90 % des patients en guérissent.

Certaines matières favorisent le développement des bactéries. Ce serait le cas pour les éviers en acier inoxydable comme le révèle une communiqué du Centre éuropéen de prévention et contrôle des maladies qui met particulièrement en garde contre le risque contracter la légionellose. Selon les experts, la matière qui est censée protéger le robinet et l'évier se dégrade énormément au fil du temps favorisant la rouille : un environnement parfait pour les bactéries qui souhaitent s'y développer.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X