Le changement d’heure est-il dangereux ? Selon une récente étude publiée dans la revue iScience, le changement d’heure impacte notre conduite et nous rend plus dangereux au volant. En effet, le passage à l'heure d'été rendrait les gens plus dangereux au volant car il perturbe notre sommeil et nos rythmes circadiens. Les chercheurs de l'Université de Surrey, au Royaume-Uni, en collaboration avec des chercheurs italiens de l’université de Padoue, ont découvert que les conducteurs prenaient plus de risques et avaient des temps de réaction plus courts après être passé à l’heure d’été et avoir perdu une heure de somme il. Un phénomène qui serait selon les chercheurs probablement dû à la privation de sommeil et à la perturbation des rythmes circadiens.

"On sait que la perturbation de notre sommeil et de nos rythmes circadiens causée par l'heure d'été augmente les risques pour la santé, tels que les crises cardiaques, mais on ignorait le danger qu'elle peut représenter sur nos routes en raison de son impact sur le comportement des conducteurs", Sara Montagnese, professeure de chronobiologie à l'Université de Surrey. Selon l’auteure de l’étude, "les résultats de notre étude montreront que l'heure d'été n'a pas sa place dans le monde d'aujourd'hui, car les aspects négatifs l'emportent largement sur les aspects positifs".

Changement d’heure : 39% des conducteurs ont dépassé sur une ligne blanche

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont testé la capacité de conduite de 23 conducteurs italiens avant et après le passage à l'heure d'été au printemps et ils ont constaté qu'ils prenaient plus de risques sur la route à cause de ce changement. Les participants à l'étude ont été invités à parcourir un itinéraire de 11,5 km sur un simulateur de conduite avant et après le changement d’heure. Il s'agissait de routes rurales et urbaines et les conducteurs ont été confrontés à différents scénarios visant à déterminer s'ils étaient prêts à prendre des risques inutiles ou à adopter un comportement dangereux au volant.

En parallèle, un autre groupe témoin de 22 personnes a passé le même test avant le changement d’heure et le passage à l’heure d’été. Les participants se sont notamment retrouvés placés derrière un véhicule sur une longue route droite avec une ligne médiane blanche continue pour voir si l'un d'entre eux tenterait de le dépasser. Avant le passage à l’heure d’été, les chercheurs ont constaté que les deux groupes témoins avaient un comportement similaire, seuls 9 % d'entre eux choisissant de dépasser le véhicule. En revanche, après le changement d’heure, 39 % des membres du groupe expérimental ont dépassé le véhicule de devant, tandis que le groupe témoin a conservé un comportement plus sûr.

Conduite : des comportements plus risqués après le changement d’heure

Selon les chercheurs, cela indique que les membres du groupe expérimental étaient plus susceptibles d'adopter un comportement risqué, comme le dépassement, après le changement d'heure. Un comportement dangereux également constaté dans la distance que chaque groupe a laissée en dépassant un cycliste. Alors que le groupe témoin a augmenté la distance, le groupe expérimental l'a raccourcie après l'introduction de l'heure d'été, compromettant ainsi la sécurité du cycliste.

Le comportement des membres du groupe expérimental à la sortie d'une autoroute a également soulevé des questions de sécurité. Les chercheurs ont notamment noté qu'ils avaient tendance à être plus brusques lorsqu'ils changeaient de direction et lorsqu'ils décéléraient pour sortir, ce qui augmentait la probabilité de provoquer un accident.

Heure d’été : plus de risques d’accidents

La professeure Sara Montagnese assure qu’il "ressort clairement de nos résultats que la perturbation des rythmes circadiens et le manque de sommeil causés par l'heure d'été ont conduit les conducteurs à prendre plus de risques et à ne pas évaluer correctement les situations, ce qui a augmenté le risque d'accident". L’étude ne dit pas en revanche si le passage à l’heure d’hiver, qui nous fait dormir une heure de plus, augmente aussi les risques au volant.

Toutefois, l’accidentalité a déjà été démontrée par les chiffres. Chaque année, le passage à l'heure d'hiver est un signal d'alerte pour la sécurité routière. La visibilité étant réduite entre 17h et 19h, le taux d'accidentalité, notamment chez les piétons, augmente de 50 % selon le Ministère de l'Intérieur. Les accidents sont également plus nombreux (+18 %) le matin, de 7h à 9h.

Sources

Driving simulator performance worsens after the Spring transition to Daylight Saving Tim, iScience, 23 juin 2022.

https://fr.news.yahoo.com/consequence-inattendue-changement-heure-103514631.html

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.