Sommaire
bien choisir une maison de retraite

1. Quel est l'état de dépendance de la personne ?

Quel est l'état de santé de la personne ? Valide, semi-valide, dépendante, désorientée ?
A-t-elle besoin d'aide dans ses activités quotidiennes (se laver, s'habiller...) ?
Telles sont les toutes premières questions à se poser, car l'état de dépendance de la personne conditionne la nature de l'établissement recherché : son degré de médicalisation, son personnel et les prestations qui en découlent.

Cela conditionne également le type d'hébergement de la personne :
- Peut-elle occuper seule un appartement ou une chambre ?
- De quel espace a-t-elle besoin ?
- Veut-elle rencontrer de nouvelles personnes ou préserver son intimité ?

Enfin, l'état de santé de la personne a une influence directe sur le budget à prévoir pour son hébergement :
- Quelles sont les dépenses médicales nécessaires ?
- Quelles sont les dépenses personnelles nécessaires (chauffage, électricité, services de restauration, d'entretien, de lessive...) ?
- De quelles ressources bénéficie-t-elle ?

bien choisir une maison de retraite

2. Où la personne veut-elle aller ?

Selon son état de dépendance, la personne âgée sera en état de préciser ce qu'elle souhaite, ce qu'elle estime le mieux pour elle : cherche-t-elle une résidence proche de son lieu de vie actuel, près de ses amis, de ses proches ? Préfère-t-elle une résidence près d'un parc, d'une église, d'un centre commercial, en plein centre-ville, proche des transports en commun, etc. ?

Il est très important de toujours lui demander son avis et de l'associer le plus tôt possible au processus de décision.

Pour une solution de proximité, il faut privilégier les possibilités d'hébergement dans le quartier, le village ou la ville où la personne réside, pour que le futur résident puisse conserver son réseau de relations, ses voisins et amis proches.
Dans le cas contraire, on peut choisir un établissement proche d'un enfant, d'un parent, d'un ami cher.

bien c

3. Quand débuter les démarches ?

Malheureusement, le choix d'une maison de retraite est souvent fait dans une atmosphère de crise, quand on dispose de peu de temps et que les esprits sont troublés par l'idée de déménager.
Anticiper permet à la personne âgée de se préparer moralement à l'idée de quitter sa maison, ses souvenirs, son passé.

Par ailleurs, de nombreuses maisons de retraite ont des listes d'attente. Il faut donc vous y prendre en avance si vous voulez avoir la chance de faire admettre la personne âgée dans l'établissement de votre choix.

De votre côté, prenez le temps de vous renseigner sur les maisons de retraite. Visitez les sites Internet des établissements, procurez-vous les brochures intéressantes auprès des centres communaux d'action sociale des mairies (CCAS).

N'hésitez pas à rencontrer des personnes - amis ou connaissances - qui connaissent bien le secteur et le problème. Si vous avez des amis ou connaissances dans un établissement, rendez-leur visite, écoutez leurs opinions et leurs conseils.

bien choisir une maison de retraite

4. Quel mode d'hébergement choisir ?

Des structures intermédiaires existent entre le maintien à domicile et le placement en institution :

- L'accueil de jour dans les établissements d'hébergement : Les personnes peuvent être accueillies durant une ou plusieurs journées (voire une demi-journée).
Ces accueils de jour n'offrent pas d'hébergement nocturne, et les places sont souvent limitées, donc rares...
A noter : Selon son degré de dépendance et ses ressources, la personne peut bénéficier d'une prise en charge par le Conseil général au titre de l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA).

- L'hébergement temporaire : Il assure la prise en charge intégrale d'une personne dépendante durant quelques semaines ou quelques mois.
Les structures d'hébergement temporaire peuvent être autonomes ou liées à des établissement d'hébergement permanent (établissement hospitalier ou maison de retraite).

Ces solutions permettent aux personnes âgées de faire face à des difficultés passagères (absence momentanée de la famille, isolement, inadaptation du logement en hiver, sortie de l'hôpital, etc.).

C'est aussi une très bonne formule pour préparer la personne âgée à l'entrée en institution et favoriser son adaptation lorsqu'elle sera malheureusement contrainte de quitter définitivement son domicile.

bien choisir une maison de retraite

5. Visite d'un établissement : les questions à se poser

Toutes les maisons de retraite ne se ressemblent pas : comment choisir la résidence la mieux adaptée ?
Le principal conseil est de ne jamais perdre de vue la question essentielle : "Est-ce que la personne âgée se sentira bien dans cet établissement ?"
A ce titre, la première impression, lors de la visite d'un établissement, est toujours très importante, même si elle ne suffit pas.

Utilisez la liste ci-dessous lors de vos visite et de vos entretiens avec le personnel de chaque établissement.

- La résidence :
Est-elle confortable, propre, bien entretenue ?
Les alentours (jardins, cours, promenades) sont-ils agréables ?
L'atmosphère générale est-elle paisible ?

- Le gîte et le couvert :

Les chambres sont-elles propres, aérées ?
Les repas sont-ils pris en commun, ou individuellement ?
Comment sont les menus ?

- Autour du corps :

Comment se passent les toilettes et soins médicaux ?
Le personnel soignant est-il attentif, disponible, en assez grand nombre ?
Quels les matériels médicaux à disposition sur place ?

- Gestion de l'établissement :

Comment est-il géré ?
Comment est le personnel ?
Quelle est la politique pour les activités et les animations ?
La sécurité dans la résidence est-elle bonne ?

- Le coût :

Quels sont les tarifs d'hébergement ?

bien choisir une maison de retraite

6. Quelles sont les conditions d'admission ?

Vous avez fait votre choix sur l'établissement le mieux adapté pour accueillir votre proche dépendant.
Une demande de renseignements à caractère administratif et un questionnaire médical à faire compléter par le médecin traitant du candidat pensionnaire vous seront demandés par la direction de l'établissement avant de pouvoir admettre la personne.

- La fiche de renseignements vous est remise par l'établissement. Elle comprend en général des demandes de renseignements sur le futur pensionnaire, son autonomie et sa vie sociale.

- La fiche médicale de pré-admission devra être remplie par le médecin traitant ou le médecin hospitalier, avec une grille de dépendance pour un établissement médicalisé.
Cette fiche constate l'état de santé de la personne : antécédents médicaux et chirurgicaux, allergies, dernières vaccinations (grippe, tétanos...), etc.

A noter : Le personnel administratif de la résidence est en général à votre disposition pour vous aider à remplir le questionnaire administratif et reste à même de vous fournir des indications concernant les différentes aides que vous pourriez solliciter auprès des organismes compétents.

bien choisir une maison de retraite

7. Quelles sont les démarches administratives ?

Voici les documents administratifs qui seront nécessaires pour procéder à l'admission d'un proche dépendant dans un établissement.

- Une photocopie de la carte nationale d'identité
- La carte d'immatriculation de la Sécurité sociale
- Un certificat de domicile : quittance EDF-GDF ou loyer
- La justification des ressources (titres de retraite principale et complémentaire avec les avis de versement, y compris accord de prise en charge de l'aide sociale si nécessaire)
- Le dernier avis d'imposition ou de non imposition sur le revenu
- Un engagement écrit de la part du futur résidant ou de sa famille (si la personne ne peut pas payer seule), à régler le prix de journée
- Un justificatif d'assurance responsabilité civile valable pour la maison de retraite
- En cas de tutelle ou curatelle : l'ordonnance du juge des tutelles nommant le tuteur ou curateur.

bien choisir une maison de retraite

8. Entrée dans l'établissement : les dernières démarches

Le candidat pensionnaire doit se soumettre à une visite médicale d'entrée par le médecin de l'établissement, si ce dernier le demande.
Et, après l'autorisation de l'admission, celle-ci est prononcée par le directeur de l'établissement, au vu des dossiers administratifs, financier et médical.

Vous devrez alors vous acquitter :
- du paiement du premier mois d'hébergement
- du paiement du dépôt de garantie (en général équivalent à un mois de loyer).

Dans l'hypothèse où les ressources du demandeur et de ses obligés alimentaires (art. 205 du code civil) sont insuffisantes, vous avez la possibilité de déposer un dossier d'admission au bénéfice de l'aide sociale (auprès du centre communal d'action sociale de la commune de la résidence de la personne âgée).

Enfin, vous devrez signer le contrat de séjour établi entre le pensionnaire ou son représentant et l'établissement.

9. Planifier le déménagement

L'arrivée d'une personne âgée dépendante dans un établissement s'apparente à un vrai déménagement, qu'il faut organiser comme tel ! En effet, il faudra aménager la chambre ou l'appartement de votre proche avec les meubles et affaires personnelles qu'il ou elle aura choisi.

Voici, étape par étape, toutes les démarches que vous avez à faire :
Deux mois avant l'admission :

- Choisir un déménageur ou louer un camion équipé
- Faire transférer les polices d'assurance
- Faire le tour de la maison, du garage au grenier, et établir une liste de choses à emporter, à donner ou à jeter.
- Commencer à emballer les articles rarement utilisés.

Un mois avant l'admission :

- Effectuer les changements d'adresse
- Transférer s'il y a lieu les dossiers (médical, dentaire, assurance, bancaire...).

Une semaine avant l'admission :

- Préparer le déménagement en commençant à emballer les affaires
- Le cas échéant, confirmer la réservation du camion ou les déménageurs.

Le jour de l'admission :

- Débrancher le téléphone
- Faire faire un relevé des compteurs

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >