Vous avez été très nombreux à poser des questions sur l'arthrose à notre expert, le Docteur Pierre Dégieux, et nous vous en remercions ! Comme vous le verrez, le Dr n'a pas pu répondre à toutes les demandes, notamment celles imposant un avis médical personnalisé. Nous vous recommandons de prendre l'avis de votre médecin traitant.

Bouthein. Bonjour, j'ai des douleurs au niveau des articulations (hanche, genou et talon du pied de la jambe droite) Que puis-je faire? Quel spécialiste dois-je consulter ?

Dr Pierre Dégieux : Dans la situation de douleurs persistantes de plusieurs articulations, la meilleure solution est d'abord de consulter votre médecin traitant qui pourra analyser la situation : le plus important à ce stade est d'établir un diagnostic précis de la maladie dont vous souffrez : cela nécessite le plus souvent de reconstituer l'histoire de vos douleurs, de vous examiner et on a souvent recours à la réalisation d'une prise de sang et de radiographies de vos articulations douloureuses.

En fonction des résultats, votre médecin traitant vous prescrira le traitement adapté, ou vous adressera au spécialiste de l'appareil locomoteur qu'est le rhumatologue.

Saliba. Bonjour, j'ai 47 ans et je souffre depuis plus d'un an d’inflammation des articulations des genoux, des hanches, des coudes , j'aimerai savoir svp s'il s'agit de l'artrose ou d'une autre maladie.

Dr Pierre Dégieux : Devant des douleurs articulaires inflammatoires touchant plusieurs articulations, l'arthrose n'est pas le premier diagnostic évoqué. Il faut consulter votre médecin traitant ou votre rhumatologue. Il vous fera raconter l'histoire de ces douleurs et vos antécédents médicaux, vous examinera, et en fonction de ses hypothèses, il vous prescrira des explorations complémentaires, prise de sang et radiographies pour établir un diagnostic précis.

Polizzi. Bonjour, pouvez-vous me dire si on peut opérer une rizarthrose ou bien quel traitement faut-il prendre? Mon rhumatologue m'a fait une infiltration et c'est très douloureux.. d'autant que j'ai des crises assez fréquentes.

Dr Pierre Dégieux : La rhizarthrose ou arthrose de la base du pouce est une arthrose très fréquente, en particulier chez les femmes à partir de la cinquantaine responsable de douleurs et de gène dans la vie quotidienne (pince pouce-index).

Le traitement médical soulagera plus de 90% des patients. Les traitements non médicamenteux sont très importants : exercices du pouce pour entretenir sa mobilité et renforcer les muscles, application de pansement chauffant, port la nuit d'une attelle d'immobilisation du pouce et cure thermale (qui a l'avantage de pouvoir aussi soulager d'autres arthroses : genoux, hanches, mains, colonne vertébrale). Concernant les médicaments, il faut privilégier les applications de gel anti-inflammatoire qui ont une efficacité indéniable sur ces articulations très superficielles. On peut aussi avoir recours aux antalgiques comme le paracétamol et aux anti-inflammatoires par voie orale en tenant compte des autres maladies et des autres médicaments pris par le patient pour une durée la plus courte possible. Il y a aussi les injections locales intra-articulaires de corticoïdes qui peuvent être douloureuses en raison de la petite taille de l'articulation.

En cas d'échec de ce traitement médical prolongé (souvent plusieurs années), lorsque la douleur et la gène persiste on peut envisager une intervention chirurgicale. La décision de se faire opérer doit être prise avec le chirurgien après qu'il vous ait bien expliqué les avantages et les risques de l'intervention.

Legendre. Bonsoir docteur, on a diagnostiqué de l'arthrose à mon genou gauche. Mon rhumatologue, lors de ma 1ère consultation, m'a fait une ponction suivie d'une infiltration. Mon genou m'a laissé en paix 2 mois. Mais peu à peu l'enflure est revenue ; donc 2e consultation, avec le même protocole, mais cette fois sans aucun résultat. Faut-il recommencer ? N'y a-t-il pas d'autres moyens que la ponction pour résorber le liquide ? Merci pour vos conseils. J'ai oublié de préciser que les injections d'acide hyaluraunique avaient été totalement inefficaces.

Dr Pierre Dégieux : Le traitement de l'arthrose du genou ou gonarthrose doit être personnalisé et fait appel à de nombreuses modalités en fonction du stade évolutif. On pourra utiliser d'abord un traitement non médicamenteux : exercices avec renforcement des muscles quadriceps, aérobic, gymnastique aquatique, amaigrissement en cas de surpoids ou d'obésité, et aides : canne, genouillère, semelles orthopédiques et chaussures confortables amortissantes.

Parmi les traitements médicamenteux, on distingue les traitements locaux avec les applications de gel anti-inflammatoire sur le genou et les injections intra-articulaires de corticoïdes ou d'acide hyaluronique. Les injections de corticoïdes sont plutôt réalisées lors d'une crise avec un épanchement articulaire qui est ponctionné au préalable : l'effet dure habituellement quelques semaines. Au contraire, les injections d'acide hyaluronique se pratiquent plutôt en dehors des crises et présente un effet plus durable, de 6 à 12 mois dans les meilleurs cas. Les traitements par voie orale comporte les antalgiques purs, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les anti-arthrosiques d'action lente.

C'est l'association de ces différents traitements qui va permettre de soulager la douleur et d'améliorer le fonctionnement de l'arthrose du genou. En cas de résultat insuffisant, reste la possibilité de mettre en place une prothèse de genou.

Ouali. Je ressens constamment des douleurs au niveau du dos depuis l'âge de 18 ans. Avec l'âge (j'ai 61 ans), la douleur a touché presque toutes les parties du corps. Au niveau de la poitrine - très intense -, des coudes et du ventre. Je me soigne pour la colophatie mais sans résultat. Avec toutes ces douleurs (en particulier : ventre, dos, poitrine) s'agit il de l'arthrose? quelle est la différence entre arthrose et polyarthrite? Est-ce que la marche peut réduire les douleurs ?

Dr Pierre Dégieux : L'association de douleurs diffuses, évoluant depuis de nombreuses années avec des douleurs de la poitrine et des douleurs digestives
n'évoque pas en premier lieu des douleurs arthrosiques. Il faut consulter votre médecin traitant ou votre rhumatologue.

Bonjour Dr, quelle est la différence entre arthrose et polyarthrite ? Est ce que la marche peut réduire les douleurs ?

Dr Pierre Dégieux : Ces deux maladies provoquent des douleurs articulaires, c'est leur point commun.

Mais elles ont surtout des différences :

  • la douleur de l'arthrose est mécanique : elle survient à l'activité et à l'effort et s'améliore ou disparait au repos. La douleur de la polyarthrite est inflammatoire, est plus intense en fin de nuit et le matin au réveil et s'accompagne d'un dérouillage matinal prolongé.
  • l'arthrose touche plutôt une ou quelques articulations, en particulier mains, genoux, hanches et pieds. Toute les articulations peuvent être atteintes par la polyarthrite en même temps ou successivement.
  • il existe un syndrome inflammatoire biologique dans la polyarthrite (augmentation de la vitesse de sédimentation et de la CRP dans la prise de sang) qui n'existe pas dans l'arthrose.
  • sur les radiographies les anomalies sont différentes.

Mustafa. Bonjour, j'aimerai bien savoir ce que je peux faire car tous les matins et dernierement je souffre d'une douleur en bas de mon dos au niveau et en bas de ma colonne vertebrale . S'agit- il d'une sciatique ou d'un rhumatisme ?

Dr Pierre Dégieux : Les douleurs du bas du dos sont des lombalgies. Elles sont à différencier de la sciatique qui est une douleur sur la trajet du nerf sciatique : la douleur part de la fesse et descend derrière la cuisse et la jambe pour terminer dans le pied. Il faut distinguer le mal de dos aigu et récent, banal ""tour de rein"" que l'on appelle lumbago, des autres lombalgies qui durent quelques semaines ou quelques mois et qui nécessitent l'avis de votre médecin ou du rhumatologue.

Le lumbago est fréquent et débute généralement soudainement au cours d'un effort de soulèvement ou de torsion du dos. Le patient ressent brusquement une violente douleur dans le bas du dos avec un blocage de la colonne vertébrale : il est incapable de se lever ou de se redresser. L'évolution est en général favorable en quelques jours, mais il peut persister des douleurs plusieurs semaines. Le traitement comporte le repos, les antalgiques banals (paracétamol) et parfois des anti-inflammatoires non stéroïdiens, et des décontracturants. Le risque principal est la récidive : c'est pourquoi il faut ménager sa colonne vertébrale et privilégier les activités sportives du type natation sur le dos.

Giraud. A 66 ans je souffre énormément d'arthrose ; j'ai entendu parler d'infiltrations...Est-ce efficace à un stade plus ou moins avancé ?

Dr Pierre Dégieux : Dans l'arthrose, et en particulier l'arthrose du genou, les infiltrations consistent à injecter à l'intérieur d'une articulation malade un médicament. Dans l'arthrose du genou on utilise les injections intra-articulaires de corticoïdes ou d'acide hyaluronique.

Les corticoïdes sont des anti-inflammatoires puissants. L'injection de corticoïdes est plutôt réalisée lors d'une crise d'arthrose avec un épanchement de synovie qui sera ponctionné : l'effet dure habituellement quelques semaines. Il est nécessaire d'observer un repos de 24-48 heures après l'infiltration pour en augmenter l'efficacité.

Au contraire, les injections d'acide hyaluronique se pratiquent plutôt en dehors des crises, quand le genou reste douloureux malgré les autres traitements avec peu ou pas d'épanchement de synovie. Il présente un effet plus durable, de 6 à 12 mois dans les meilleurs cas.

Dans les deux cas, la complication la plus grave d'une infiltration est la survenue d'une infection de l'articulation, très rare (environ 1 cas pour 50 000 infiltrations) qui doit être traitée de toute urgence.

Bernard. La goutte peut-elle être associée à l'arthrose, une crise de goutte étant suivie d'une crise d'arthrose ?

Dr Pierre Dégieux : La goutte est la maladie articulaire provoquée par la surcharge de l'organisme en acide urique. Elle peut provoquer deux sortes de douleurs articulaires : des douleurs aigues et chroniques.

La douleur aigue correspond à la crise de goutte : le début est brutal, souvent la nuit, survient une inflammation très importante, souvent au niveau du gros orteil, très douloureuse, avec gonflement de l'articulation, chaude dont la peau est rouge violacée, luisante. Cette crise, bien connue des goutteux, est écourtée par le traitement par la colchicine ou un anti-inflammatoire non stéroïdien.

L'autre type de douleur témoigne d'une arthropathie goutteuse et provoque des douleurs chroniques, mécaniques avec gonflement, déformation et enraidissement des articulations atteintes. Les articulations touchées sont principalement le gros orteil, mais aussi les pieds, les chevilles, les genoux, les mains, les poignets et les coudes.

Mireille. Bonjour je suis une femme ,agee de 50 ans ,et j'ai une arthrose sur le bas de la colonne vertebrale et sur les os sacro-iliaques. je veux savoir quel est le meilleur sport dans mon cas , pour faire un entretien et ne pas grossir.

Dr Pierre Dégieux : Il est nécessaire de maintenir une activité physique régulière en dépit du mal de dos. Il faut choisir une activité qui vous plaise pour qu'elle ne soit pas arrêtée après quelques séances.

A coté de la rééducation classique, on peut choisir la pratique du yoga ou du tai chi qui ont démontré une efficacité dans plusieurs études scientifiques consacrées au mal de dos.

Concernant les sports proprement dit, on conseille les sports globaux comme
la marche rapide, la course à pied (sur la terre en évitant le bitume et avec de bonnes chaussures amortissantes), le vélo ou la natation (plutôt le dos crawlé ou la nage indienne que la brasse). Ces activités favorisent le renforcement musculaire et les étirements, mais aussi le travail cardio-vasculaire et respiratoire.

CHPX. J'ai de l'arthrose et souvent le nerf crural me fait souffrir, pour marcher je compense pour ne pas souffrir et du coup je boite et n'ai plus d'équilibre. Que puis-je faire, je crains de plus en plus de marcher. Je vous remercie de me donner un conseil.

Dr Pierre Dégieux : La cruralgie est une douleur siégeant dans le territoire du nerf crural : part de la fesse et descend devant la cuisse et la jambe avec engourdissement, fourmillements et parfois diminution de la sensibilité de la peau. La cause habituelle est la compression ou l'irritation de la racine du nerf crural au niveau du bas du dos (colonne lombaire) par une hernie discale ou de l'arthrose du bas du dos.

Le traitement habituel comprend le repos au lit ainsi que des antalgiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des myorelaxants. Si besoin, il peut être réalisées une à trois infiltrations de corticoïdes du bas du dos, soit au cabinet du rhumatologue, soit après repérage sous radiologie. On peut parfois faire porter un corset lombaire rigide pendant quatre a six semaines puis une ceinture plus souple. La rééducation est peut être faite après amélioration des douleurs ou si il existe une faiblesse avec perte de volume du muscle de la cuisse (quadriceps). La cruralgie guérit le plus en quelques semaines sans intervention chirurgicale.

Nick. Les infiltrations peuvent-elles soulager l'arthrose du pouces ?

Dr Pierre Dégieux : Les infiltrations font partie du traitement habituel de l'arthrose de la base du pouce ou rhizarthrose. Les injections intra-articulaires de corticoïdes peuvent être réalisées lors de périodes de crise douloureuse. On peut aussi avoir recours au injections locales d'acide hyaluronique, mais cette fois en dehors des crises, qui semble avoir un effet positif sur la douleur au long cours.

Kinou. L'arthrose peut elle attaquer les articulations des doigts de pied ? et précisément dans l' hallus valgus ? Dans ce cas : comment soigner, soulager ?

Dr Pierre Dégieux : L'arthrose peut aussi atteindre les articulations des pieds et en particulier le gros orteil. L'arthrose du gros orteil s'appelle hallux rigidus ou arthrose de la métatarso-phalangienne du gros orteil. Cette arthrose est responsable de douleurs mais surtout d'un enraidissement du gros orteil avec perte progressive de la mobilité, sans déviation sur le coté comme l'hallux valgus.

L'hallux valgus, déformation très fréquente du gros orteil vers l'extérieur responsable d'une bosse ou ""oignon"" peut se compliquer plus tard d'arthrose.
Le premier traitement est d'abord un meilleur chaussage : chaussures à semelles rigides, en évitant les chaussures à bout étroit et à talons hauts. On peut aussi utiliser des semelles orthopédiques sur mesure pour limiter les mouvements du gros orteil. En cas de crise douloureuse, votre médecin vous prescrira des antalgiques ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens. En cas de résultat insuffisant de ces traitement, on peut avoir recours, en cas de crise, à une injection intra-articulaire de corticoïdes.

Dans de rares cas, une intervention chirurgicale peut être proposée.

Halima. Bonjour, Auriez-vous quelques principes simples et naturels à nous communiquer pour soulager l'arthrose ? Plantes ou exercices ?

Dr Pierre Dégieux : Le traitement non médicamenteux de l'arthrose est très important et efficace. La première mesure est de garder ou de retrouver un poids normal en cas de surpoids ou d'obésité : le surpoids est non seulement un facteur favorisant de l'arthrose mais aussi un facteur d'aggravation quand l'arthrose est installée. L'obésité agit par les contraintes mécaniques mais aussi par la sécrétion par le tissus graisseux de produits nocifs pour les articulations. Il n'y a pas de régime alimentaire spécifique mais il faut garder un poids normal.

Les exercices physiques concernent l'articulation malade (renforcement musculaire et augmentation des amplitudes articulaires) et des activités sportives adaptées à l'arthrose comme la marche rapide (30 minutes 3 fois par semaine), le vélo, la natation et l'aquagym.

On peut aussi conseiller le port de chaussures à semelles amortissantes.
Manger sainement et bouger : c'est probablement la moitié du traitement de l'arthrose actuellement.

Piralian. J'ai mal aux genoux sur le coté spécialement en montant : arthrose, rhumatismes ou...?

Dr Pierre Dégieux : Des douleurs de genoux à la montée des escaliers peuvent être causées par l'arthrose, surtout si vous avez plus de 40 ans, mais ce n'est pas la seule cause.

Il faut voir votre médecin traitant ou votre rhumatologue qui vous examinera et, éventuellement, fera réaliser des radiographies.

Casimiro. J'ai une arthrose au poignet droit qui me fait beaucoup souffrir que faire ?

Dr Pierre Dégieux : L'arthrose du poignet est une localisation rare de l'arthrose et survient dans 90% des cas après un traumatisme.

Le traitement médical comprend suivant les cas des antalgiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, le port d'une attelle d'immobilisation et parfois une infiltration de corticoïdes. En cas de résistance à ce traitement, il faut consulter un chirurgien de la main pour envisager une opération : il en existe de plusieurs sortes en fonction du type d'arthrose du poignet.

Roux. Le coup du lapin ou autre choc peut il être a l'origine ou déclencher de l'arthrose cervicale ?

Dr Pierre Dégieux : Le rôle des traumatismes dans la survenue d'arthrose est bien connu. Parmi les traumatismes cervicaux, il faut mentionner les accidents de la circulation avec coup du lapin, mais aussi les microtraumatismes répétés sportifs au cours du rugby, du judo, du tennis en compétition voire lors de plongeon. Souvent l'arthrose s'installe plusieurs années après le ou les traumatismes : 10-20 ans.

Balmann. Bonjour, Depuis 3 jours je souffre énormément de douleurs diffuses au niveau des lombaires. Agé de 63 ans, sapeur-pompier en activité, régulièrement une fois par an cette crise survient. Après disparition des douleurs, est ce que je peux continuer à pratiquer mes sports favoris tels que le footing, le vtt, et le rpm en salle ?

Dr Pierre Dégieux : Si vous présentez des douleurs récurrentes du bas du dos, il vaut mieux revoir votre médecin pour analyser la cause de ces douleurs, et en fonction de ses constatations, il vous indiquera les sports les plus adaptés à votre situation.

Capou. Bonjour, J'ai un traitement depuis environ six ans pour l'arthrose de mes doigts de mains. Est-il recommandé, d'arrêter le traitement de temps en temps, et si oui, sur quelle période ?

Dr Pierre Dégieux : Les traitements de fond de l'arthrose, appelés aussi anti-arthrosiques symptomatiques d'action lente ont pour objectif de soulager la douleur, d'améliorer le fonctionnement de l'articulation et de diminuer la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens. La durée d'utilisation de ses produits n'est pas codifiée : certains préconisent de les utiliser en cure de plusieurs mois suivie d'une pause, d'autres de changer de produits régulièrement. Dans tous les cas en l'absence d'amélioration nette dans un délai de six mois, le traitement doit être arrêté.

Ratoune. La consommation des produits laitiers et du gluten a -t-elle des conséquences sur les douleurs arthrosiques ?

Dr Pierre Dégieux : Il n'y a pas d'études scientifique démontrant le rôle positif ou négatif de la consommation de produits laitiers ou de gluten dans l'arthrose.

Sherezade. Je souffre d'arthrose et j'aimerai savoir si une discopathie L5-S1 peut venir de cette pathologie et également si une discopathie peut avoir interrompue le signal électrique entre le cerveau et les jambes.

Dr Pierre Dégieux : Les discopathies du bas du dos (L4-L5 et L5-S1) sont une des causes très habituelles de mal de dos ou lombalgies.

Nancy. J'aimerai savoir comment faire pour prévenir l'arthrose ?

Dr Pierre Dégieux : Peut-on prévenir l'arthrose ? Il s'agit là d'une question difficile dont la réponse est probablement oui, en partie. On peut déjà essayer de supprimer les facteurs favorisant une arthrose : il faut bien sûr manger sainement et perdre du poids en cas d'obésité; il faut aussi éviter les traumatismes que ce soit les traumatismes graves, mais ce n'est pas toujours possible, mais aussi les microtraumatismes sportifs.

La pratique d'une activité physique régulière et modérée a un effet bénéfique sur l'organisme tant pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires, le diabète et l'obésité que pour entretenir l'appareil locomoteur : aucun sport n'est conseillé pour prévenir une arthrose. Par contre, on sait que certains sports pratiqués de manière intensive et prolongée peuvent être à l'origine d'arthrose. On peut citer l'arthrose du genou du footballeur, l'arthrose de hanche du footballeur, du rugbyman et du danseur et la cheville du danseur.

Pour les patients atteints d'arthrose, on conseillera des sports ne demandant pas d'efforts brusques comme le cyclisme, la natation et le jogging avec des chaussures amortissantes sur des surfaces non dures, en évitant le bitume.

Michel. Bonjour Je souffre du genou droit qui n'a plus beaucoup de cartilage mais j'arrive malgré cela à jouer au tennis (loisir). Je voudrais savoir si avec une prothèse de genou on peut avoir une activité sportive (tennis, vélo, marche intense).

Dr Pierre Dégieux : Il faut bien sûr garder une activité sportive après la pose d'une prothèse de genou. Les sports recommandés ou autorisés sont le vélo d'appartement, le golf, la natation, la marche, la danse et l'équitation. Il faut éviter le basketball, le football, la gymnastique, le handball, le volleyball, le hockey, le jogging, le squash, l'escalade et le tennis en simple. Le tennis en double est autorisé si expérimenté.

Guichetau. J'ai 65 ans, depuis 5 ans j'ai de l'arthrose aux genoux. Après un irm le chirurgien voulait et parlait de prothèses. Cela m'a fait peur et sur les conseils de mon médecin, que je connais bien, j'ai repris le vélo après 20 années d'interruption... Je l'impression que ça va mieux malgré un début d'entrainement très douloureux ! J'ai traversé le Canada en vélo 6100 kil. de Vancouver à Halifax en 33jours, et en complète autonomie ! Je n'ai éprouvé aucune douleur durant ce périple Je m'attendais pourtant au pire. D'après vous, est-ce une bonne thérapie ?

Dr Pierre Dégieux: La pratique du cyclisme est recommandée dans l'arthrose de genou, sans être trop intensive ni trop prolongée.

Gastaud. Je viens de me faire opérer du genou gauche et je suis en réeducation (opération 1 mois.) Dans mes exercices pour la mobilité du genou gauche, le genou droit craque très fort et je me retiens dans mes exercices de peur de me faire mal à mon genou droit. Que faire ?

Dr Pierre Dégieux: Si la rééducation du genou non opéré est douloureuse avec des bruits articulaires, il pourrait s'agir d'une arthrose réveillée par la rééducation intensive. Il faut en parler à votre rééducateur.

Trutalli. Bonjour Docteur, peut-on avoir de l'arthrose aux articulations de la mâchoire, quel type de douleur ressent on dans ces cas ?

Dr Pierre Dégieux: L'articulation temporo-mandibulaire, ou articulation de la mâchoire, est située en avant de l'oreille de chaque côté du visage. Comme de nombreuses autres articulations, l'articulation temporo-mandibulaire peut être affectée par l'arthrose. Cela se traduit par des douleurs invalidantes localisées en avant de l'oreille et à des bruits articulaires. La douleur est aggravée par la mastication et elle peut limiter l'ouverture de la bouche.

Ce type de douleur doit vous faire consulter votre dentiste ou un stomatologiste.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.