Laurence Boccolini à propos de la polyarthrite rhumatoïde : “elle peut être très violente”

Interviewée par Télé Loisirs à l'occasion de son grand retour sur Europe 1, Laurence Boccolini s'est confiée sur la polyarthrite rhumatoïde, maladie qui la ronge depuis 10 ans.

Publicité

Laurence Boccolini souhaite ouvrir la parole sur la polyarthrite rhumatoïde. Bientôt de retour sur Europe 1 dans une émission diffusée chauqe jour de la semaine entre 16h et 18h l'animatrice a répondu aux questions de Télé Loisirs le jeudi 23 août 201 dernier. En mars dernier Laurence Boccolini avait avoué souffrir de polyarthrite rhumatoïde depuis une dizaine d'années. Il s'agit une maladie inflammatoire qui se traduit par des douleurs articulaires essentiellement des mains et des pieds (mais aussi les épaules, la bassin ou le poignet).

"Je n'ai pas fait cela pour qu'on me plaigne loin de là"

"Je ne pensais pas qu'il y aurait autant de retombées, confit-elle à Télé Loisirs : Je n'ai pas fait cela pour qu'on me plaigne loin de là."L'animatrice explique qu'elle voulait faire comprendre aux autres pourquoi la maladie pouvait fatigué, pourquoi les traitements lui faisait prendre du poids. "La polyarthrite rhumatoïde peut être très violente, notamment lors des périodes de crise", raconte-t-elle avant d'ajouter que malgré ses douleurs elle ne s'est pas empêché "d'enregistrer cinq money Drop par jour pendant plus de sept ans".

Publicité
Publicité

C'est son amie la chanteuse Hélène Ségara qui a poussé Laurence Boccolini a parler ouvertement de sa maladie. "Elle m'a dit : "tu ne dois pas avoir honte. Parles-en, ça va te faire beaucoup de bien". J'avais peur des réactions, mais je l'ai finalement écoutée". Malgré tout l'animatrice avoue qu'elle ne se veut en aucun cas porte-parole des personnes atteintes de la maladie mais se dit heureuse de voir qu'elle aide certains de ses fans qui eux aussi sont touchés par la polyarthrite rhumatoïde.

C'était dans un billet pleins d'émotions sur son compte Instagram en mars dernier qu'elle s'était exprimée pour la première fois sur ce mal qui la ronge. "Mon amie, ma compagne douloureuse de tous les jours dans tout mon corps depuis tant d'années... Je te déteste", avait-elle écrit juste en dessous d'une photo de sa main déformée à cause de la maladie. "Mes mains restent ce qu'elles sont depuis des années (très déformées) et j'en suis désolée, mais je ne veux plus me cacher", avait-elle rédigé avant d'ajouter : "je remercie chaque jour la force qui m'est donnée de pouvoir vivre avec cette saleté. Et elle fait partie de moi. Je fais de mon mieux".

Polyarthrite rhumatoïde : les premiers signes

Lorsque l'on souffre de polyarthrite rhumatoïde, on note généralement des douleurs articulaires nocturnes, associées à un engourdissement matinal et à une raideur articulaire d'au moins une demi-heure. Des douleurs articulaires symétriques ou au niveau des avant-pieds doivent également alerter, d'autant plus si elles durent depuis six semaines ou plus. Il est important de consulter son médecin traitant ou un rhumatologue dès l'apparition des premiers signes de polyarthrite rhumatoïde, puisque c'est durant cette période que les traitements sont les plus efficaces.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X