Douleurs articulaires, gonflements... La polyarthrite rhumatoïde est une maladie très invalidante. Selon une nouvelle étude publiée le 13 mai dernier dans la revue scientifique Cell, le microbiote intestinal jouerait un rôle dans la gravité des symptômes de maladie.

Malgré la compréhension de certains des facteurs génétiques et environnementaux qui pourraient être impliqués dans le développement de la maladie, on ne connaît pas exactement la cause de cette pathologie touchant les articulations et se manifestant par poussées. Les chercheurs de l'University College London ont donc voulu comprendre si l'altération de la flore intestinale, impliquée dans beaucoup d'autres maladies, pouvait avoir un lien avec la polyarthrite rhumatoïde.

"Nous voulions savoir ce qui se passait dans l'intestin et si des modifications de la muqueuse intestinale, qui agit comme une barrière pour protéger le corps contre les bactéries, sont une caractéristique de la maladie et contribuent à son développement", explique le Pr Claudia Mauri, co-auteure de l'étude.

Effectivement, au cours des tests menés sur des souris et des patients, les chercheurs ont constaté que les marqueurs sanguins des lésions intestinales étaient plus élevés chez les personnes souffrantes de polyarthrite rhumatoïde que chez les personnes en bonne santé. Ces résultats se sont vérifiés même aux premiers stades de l'arthrite et les marqueurs des lésions ont augmenté au fur et à mesure que la maladie évoluait.

La muqueuse intestinale est une voie thérapeutique

Les chercheurs ont en outre trouvé des signes clairs d'inflammation, comme ce serait le cas dans les maladies inflammatoires de l'intestin. Ils ont également montré que la muqueuse intestinale devenait perméable, permettant aux bactéries de pénétrer dans le corps par la muqueuse intestinale. Un mécanisme qui augmente l'inflammation dans l'intestin et potentiellement dans les articulations.

"Nos résultats suggèrent que la muqueuse intestinale est une cible thérapeutique", conclut Claudia Mauri. "Plus important encore, nous avons découvert que l'utilisation de médicaments existants qui restaurent l'intégrité de la barrière intestinale, c'est-à-dire empêchent le mouvement des cellules inflammatoires dans et hors de l'intestin, peut réduire la gravité de l'arthrite dans les modèles précliniques", assure la chercheuse. Cette étude ouvre donc la voie à un nouveau traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

Quels sont les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde ?

Pour rappel, la polyarthrite rhumatoïde est une maladie inflammatoire chronique qui peut toucher toutes les articulations, à l’exception des interphalagiennes distales (entre la deuxième phalange et la troisième, qui porte l’ongle) et du rachis dorso-lombaire (partie de la colonne vertébrale située en bas du dos, juste au-dessus du sacrum), qui se détruisent progressivement, provoquant la dégradation progressive du cartilage et des os.

Une fois déclarée, la polyarthrite rhumatoïde s’aggrave progressivement et s’étend à d’autres articulations sous la forme de poussées successives entrecoupées d’accalmies relatives. Il n’y a pas de guérison possible, mais la maladie peut être stoppée grâce aux médicaments. Les premiers signes permettent d'évoquer la maladie :

  • La personne, réveillée en fin de nuit par des douleurs articulaires, ressent, le matin, un engourdissement et une raideur de ces articulations pendant au moins 30 minutes, cette raideur matinale régresse dans la matinée.
  • Les articulations douloureuses sont gonflées, rouges avec une sensation de chaleur, touchant habituellement les mains et les poignets, souvent les pieds, parfois les genoux, les épaules ou les coudes.
  • L’atteinte et la destruction des articulations se produit le plus souvent de façon symétrique, des 2 côtés du corps.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Sources

Intestinal barrier dysfunction plays an integral role in arthritis pathology and can be targeted to ameliorate disease, Cell, 13 mai 2021.

https://www.cell.com/med/fulltext/S2666-6340(21)00162-8

People Suffering from Rheumatoid Arthritis Likely to Have Leaky Guts Study Shows, Gilmore Health News, 8 septembre 2021.

https://www.gilmorehealth.com/people-suffering-from-rheumatoid-arthritis-likely-to-have-leaky-guts-study-shows/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.