Laurence Boccolini : "j'ai la main comme celle de Mike Tyson après un combat"

Publié le 20 Février 2019 par Chloé Polidano, journaliste santé

Dans un post Instagram, Laurence Boccolini se confie sans tabou sur ses difficulés à écrire à cause de la polyarthrite ruhmatoïde dont elle est atteinte depuis 10 ans.

Publicité

Depuis que Laurence Boccolini a sauté le pas et évoqué publiquement la polyarthrite rhumatoide dont elle est atteinte depuis une dizaine d'année, elle évoque sans tabou ses difficultés du quotidien. Dans un nouveau post sur son compte Instagram, la future présentatrice de l'émission JE suis une célébrité sortez moi de là" sur TF1, explique qu'elle ne peut plus écrire."Ce qui me manque le plus avec la PR (polyarthrite rhumatoïde, NDLR)... Écrire...Écrire...Écrire... Laisser mon esprit vagabonder...Écrire ... J'ai toujours eu très peur dans ma jeunesse un jour de ne plus pouvoir remplir de jolis cahiers avec mon écriture de cheval au galop." Une phrase postée sous une photo de stylos sur lequels sont estampillés des messages d'auto-encouragement pour ne pas perdre confiance en soi. Une image qui en dit long sur l'épreuve qu'elle traverse.

"J'ai la main comme celle de Mike Tyson après un combat "

Publicité
Publicité

Néanmoins, Laurence Boccolini est une battante. Elle ne s'avoue pas vaincue et confie toujours avec une pointe d'humour : "Pas facile aujourd'hui mais sms,appels, mails ne tueront pas le plaisir d'écrire même si après 15 mn j'ai la main comme celle de Mike Tyson après un combat ____ Écrire !!!! "

C'est en mars 2018 que la présentatrice TV s'est confiée pour la première fois sur sa maladie en posant courageusement une photo de ses articulations déformées aux doigts qui l'a compléxaient depuis des années. "Je ne pensais pas qu'il y aurait autant de retombées, avait-elle confié à Télé Loisirs : Je n'ai pas fait cela pour qu'on me plaigne loin de là."L'animatrice explique qu'elle voulait faire comprendre aux autres pourquoi la maladie pouvait fatigué, pourquoi les traitements lui faisait prendre du poids. "La polyarthrite rhumatoïde peut être très violente, notamment lors des périodes de crise", raconte-t-elle avant d'ajouter que malgré ses douleurs elle ne s'est pas empêché "d'enregistrer cinq money Drop par jour pendant plus de sept ans".

mots-clés : Laurence boccolini
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X