Sommaire

L'arthrose est la maladie articulaire la plus répandue en France. Selon l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), elle touche 10 millions de Français dont 65 % des personnes âgées de plus de 65 ans.

Qu'est-ce que l'arthrose ?

L'arthrose est une maladie inflammatoire. « Elle se caractérise par une destruction du cartilage qui s'étend à toutes les structures de l'articulation, notamment à l'os et au tissu synovial », explique le site de l'Inserm. Vieillissement, causes métaboliques comme le diabète, surcharge pondérale, maladies articulaires... plusieurs causes peuvent être à l'origine de l'arthrose.

Toutes les articulations peuvent être concernées. Toutefois, l'arthrose de la colonne vertébrale est la plus fréquente, surtout chez les personnes âgées. Arrive ensuite l'arthrose des doigts à l'origine de déformations irréversibles. Les arthroses du genou et de la hanche touchent respectivement 30 % et 10 % des personnes âgées de 65 à 75 ans, toujours selon l'Inserm. Douleurs chroniques, crises pouvant causer des douleurs aigües, perte de mobilité... L'arthrose est une maladie handicapante qu'on ne sait, pour l'heure, pas soigner.

Les traitements consistent en premier lieu à soulager les symptômes. Dans ce domaine, plusieurs plantes peuvent agir efficacement. Elles ne soignent pas les malades qui souffrent d'arthrose mais pourraient calmer la douleur et réduire l'inflammation.

Ces plantes qui soulagent l'arthrose

La phytothérapie est l'usage de plantes médicinales dans une logique thérapeutique. « Les plantes agiront en premier lieu sur l'inflammation, à l'origine de la douleur causée par l'arthrose », souligne d'emblée Laurence Bonmatin, naturopathe, contactée par téléphone. Quelles sont ces plantes efficaces pour soulager les personnes qui souffrent d'arthrose ?

  • L'harpagophytum : Cette plante herbacée, originaire du désert de Kalahari, est conseillée pour calmer les douleurs aigües ressenties lors des crises d'arthrose. Grâce à plusieurs études sérieuses, l'OMS reconnaît comme « cliniquement avéré » l'usage de l'harpagophytum dans le traitement des douleurs liés aux rhumatismes ».

« Il s'agit d'un anti-inflammatoire naturel puissant, qu'il est recommandé de consommer en ampoule. Egalement appelée griffe du diable, l'harpagophytum est un produit assez fort, à prendre durant les repas et dont la cure ne doit pas durer plus de trois ou quatre jours. Il s'agit en effet d'une plante irritante pour le système digestif », note la spécialiste.

Pour les douleurs moins aiguës, « dès qu'on sent qu'une gêne s'installe », plusieurs plantes seraient efficaces :

  • Le cassis : Ses feuilles, ses bourgeons et ses baies sont réputés pour être des anti-inflammatoires naturels. « Pas suffisamment puissants en tisane, je conseille de les prendre sous forme d'ampoules ou en gemmothérapie (macérat de bourgeon dans un mélange d'eau, alcool et glycérine) », explique Laurence Bonmatin.
  • La résine du Boswellia : Arbre originaire d'Asie (Inde, Pakistan et Chine), la résine du Boswellia serrata est réputée pour calmer l'inflammation. Elle se consomme sous forme de gélule.
  • La reine des prés : Cette plante vivace, présente en France en milieu humide, le plus souvent au bord des cours d'eau, est réputée pour soulager les douleurs articulaires mineures. La reine des prés présenterait un pouvoir anti-inflammatoire mais aussi antalgique.

Notre experte recommande ces plantes lors de crises d'arthrose. « Il convient de stopper la cure quand la douleur s'arrête », souligne-t-elle.

Ces plantes qui ont des propriétés préventives

« Les acides sont responsables de l'apparition de l'inflammation, due notamment aux toxines imprégnées dans les tissus et qui n'ont pas été éliminées par l'organisme. Avant même l'usage des plantes citées pour soulager la douleur, je conseille des plantes qui aident à détoxifier et améliorent l'état du microbiote et du foie », explique notre experte. « Parmi ces plantes, citons l'ortie dioïque – également réputée pour ses priorités anti-inflammatoires – le saule blanc et l'aubier de tilleul », énumère Laurence Bonmatin.

La naturopathe délivre une mention spéciale à l'aubier de tilleul. « Il s'agit d'un draineur puissant. Elle agit au niveau du rein et du foie et est très efficace pour éliminer les déchets qui n'ont pas pu être éliminés par l'organisme. », explique-t-elle. « Le cassis, le romarin, la pensée sauvage, les queues de cerise, la verge d'or ou encore le fumeterre permettent aussi, en mélange et par cure de trois semaines une à deux fois par an, d'éliminer les acides, ce qui contribuera à éviter le syndrome inflammatoire de l'arthrose », ajoute la naturopathe.

Afin de connaître les mélanges équilibrés, pour les cocktails de plantes notamment, respecter la posologie et choisir la galénique la plus adaptée (gélule, tisane, gemmothérapie, ampoule...), il est fortement recommandé de demande l'avis d'un spécialiste. Les traitements de phytothérapie sont des traitements à manier avec prudence et qui complètent un suivi médical. Ils peuvent notamment interagir avec des traitements conventionnels, il convient donc de demander l'avis de son médecin traitant avant de débuter une cure.

Arthrose : les conseils de la spécialiste

Outre ces plantes recommandées lors des crises ou en prévention, notre experte conseille également de consommer régulièrement et tout au long de l'année les aliments réputés pour leur propriété anti-inflammatoire, parmi lesquels le curcuma, le gingembre, l'ail, la cannelle, le clou de girofle et même l'ortie.

Enfin, prenez soin de votre microbiote. « Lors de traitement préventif ou curatif, il est aussi très important de s'occuper de son microbiote intestinal, qui lui aussi peut réguler l'inflammation et apporter des nutriments importants pour la reconstruction des os notamment. Il s'agit d'améliorer le système digestif pour optimiser l'action des nutriments apportés par les plantes », conclut la naturopathe.

Sources

Merci à Laurence Bonmatin, naturopathe à Caluire-et-Cuire. https://www.laurencebonmatin.fr/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.