Sommaire

L’argile, anti peau sèche !

"Riche en minéraux, l’argile apaise et hydrate la peau. Elle est notamment utile pour les femmes qui, à partir de la cinquantaine, ont la peau plus sèche", explique le Dr Nina Roos, dermatologue.

Comment l’utiliser ?

  1. Diluer de l’argile blanche en poudre dans de l’eau peu minéralisée (Volvic, Evian) afin de former une pâte assez ferme.
  2. Si la peau est très sèche, ajouter 2 ou 3 gouttes d’huile végétale de germe de blé.
  3. Appliquer en couche assez épaisse (environ 1cm) sur une peau nettoyée et démaquillée pendant une dizaine de minutes.

"Il est inutile de laisser sécher la préparation. L’argile est active seulement si elle est humide", précise Marie-France Nachtrab, esthéticienne.

Rincer avec une eau filtrée ou de l’eau minérale (l’eau du robinet, souvent calcaire, assèche la peau).

Posologie : 2 fois par semaine, 3 fois en hiver.

L’argile contre les brûlures d’estomac

"L’argile a des propriétés naturelles anti acidité et adoucissantes. Elle tapisse et protège la muqueuse gastro-intestinale en favorisant la cicatrisation", explique le Dr Christine Cieur-Tranquard, pharmacienne et spécialiste des médecines naturelles. Voilà pourquoi c’est un remède qui peut efficacement soulager les brûlures d’estomac !

Comment l’utiliser ? Mettre une cuillère à café d’argile verte ultra-ventilée (disponible en pharmacie) dans un verre d’eau et mélanger l’ensemble avec une cuillère en bois. Laisser reposer au moins 4 heures. Boire la préparation (en la mélangeant de nouveau juste avant) au moment de la douleur.

Attention : En cas de brûlures d’estomac récurrentes, consultez un médecin.

L’argile agit comme un antirides

"Le nettoyage de la peau à l’argile stimule la microcirculation et active la synthèse du collagène, de l’acide hyaluronique et de l’élastine qui soutiennent les tissus cutanés. Cela ralentit l’apparition des rides", explique le Dr Nina Roos, dermatologue. De plus, "l’argile potentialise l’effet des crèmes antirides si elles sont appliquées juste après."

Comment l’utiliser ? Réaliser un masque en diluant de l’argile en poudre dans de l’eau (de préférence filtrée ou minérale, car moins calcaire). La pâte obtenue doit être assez ferme. On peut ajouter 2 à 3 gouttes d’huile d’amande douce ou de germe de blé. Appliquer une dizaine de minutes (sans laisser sécher, c’est inutile) et rincer avec une eau filtrée ou minérale (tiède puis froide).

Posologie : deux fois par semaine.

A noter : On opte plutôt pour une argile verte si la peau est à tendance grasse, rouge pour les peaux normales à sensibles, blanche pour les peaux sèches.

L’argile contre les brûlures

"L’argile fait partie des prescriptions traditionnelles qui ont fait la preuve de leur grande efficacité en cas de brûlures superficielles cutanées. Elle traite et assure une parfaite cicatrisation", explique le Dr Yves Donadieu (Ma pharmacie naturelle).

Comment l’utiliser ? Mettre de l’argile verte en poudre dans un récipient en bois et recouvrir d’eau. Ne pas remuer et laisser reposer 2 à 3 heures. Mélanger. La pâte doit être lisse et assez épaisse. L’envelopper dans une gaze.

Posologie : Nettoyer la brûlure avec du sérum physiologique puis déposer le cataplasme froid. Le retirer dès que la sensation de chaleur de la brûlure revient (si la gaze adhère à la plaie, le laisser un peu plus longtemps). Renouveler toutes les 2 heures le premier jour, toutes les 4 heures les 2e et 3e jours, toutes les 6 heures les 4e et 5e jours, puis seulement matin et soir jusqu’à cicatrisation complète.

Attention : En cas de brûlures étendues, profondes, en cas de cloques, évitez l’argile et consultez sans attendre un médecin.

L’argile pour un teint éclatant !

Pour éliminer les impuretés et retrouver un teint éclatant, rien de tel que l’argile ! "Elle absorbe et régularise les excès de sébum et joue aussi un rôle astringent et purificateur", explique le Dr Dominique-Jean Sayous, spécialiste des médecines naturelles (Se soigner).

Comment l’utiliser ? Mélanger 3 cuillères à soupe d’argile verte en poudre (son pouvoir d’extraction des impuretés est plus fort), 3 cuillères à café d’huile et de l’eau minérale. La pâte obtenue doit être crémeuse. Poser 15 à 20 minutes sur le visage nettoyé et démaquillé, et rincer à l’eau tiède puis froide.

Posologie : une à deux fois par semaine.

L’argile pour désinfecter les plaies

Egratignures, éraflures, écorchures, coupures peu profondes… L’argile est une solution à ne pas négliger pour soigner rapidement une plaie. "Elle est antiseptique, stimule la régénération des tissus donc la cicatrisation et arrête le saignement", explique le Dr Christine Cieur-Tranquard, pharmacienne spécialiste des médecines naturelles.

Comment l’utiliser ? Sur une plaie qui saigne : poser une gaze et appliquer une couche épaisse d’argile verte en cataplasme (argile en poudre mélangée à de l’eau pour former une pâte crémeuse homogène) puis recouvrir d’une compresse humide. Laisser agir le temps que le saignement s’arrête (si le cataplasme est sec, humidifier de nouveau).

Pour désinfecter : appliquer une fine couche de pâte d’argile et recouvrir d’une compresse humide puis d’un pansement adhésif. Quand l’argile est sèche, retirer le pansement à l’eau tiède. Renouveler 2 fois par jour pendant 2 à 4 jours.

L’argile soulage l’abcès dentaire

Parce qu’elle dispose d’un pouvoir antiseptique et absorbant (du pus notamment), l’argile peut soulager en cas d’abcès dentaire (en attendant d’aller consulter un dentiste). Elle calme notamment les douleurs.

Comment l’utiliser ? Déposer la quantité souhaitée d’argile verte en poudre dans un récipient en bois. Ajouter de l’eau pour recouvrir la dose d’argile. Ne pas remuer et laisser reposer 2 à 3 heures. Mélanger. La pâte obtenue doit être lisse et assez épaisse. Appliquer le cataplasme froid d’une épaisseur de 2cm sur la joue correspondant à l’abcès et recouvrir d’une compresse humide. Maintenir avec du sparadrap. Laisser poser et retirer quand le cataplasme est sec. Renouveler toutes les trois heures si nécessaire.

Attention : L’argile peut soulager momentanément la douleur, mais elle ne soigne pas. La consultation d’un dentiste est indispensable.

L’argile pour freiner le transit

L’argile a une action anti diarrhée. "Elle a une action protectrice sur la muqueuse gastro-intestinale", explique le Dr Yves Donadieu (Ma pharmacie naturelle). Ce remède agit en fait comme un pansement qui absorbe les toxines et les gaz présents dans le tube digestif.

Comment l’utiliser ? Mettre une cuillère à café d’argile verte ultra-ventilée (vendue en pharmacie) dans un verre d’eau. Mélanger avec une cuillère en bois.

Posologie : Boire 1 verre dès les premiers symptômes. Pour la suite du traitement, boire trois verres par jour (en mélangeant bien juste avant la prise) puis diminuer dès amélioration.

Attention : Si les symptômes persistent sans amélioration plus de 48h, consultez un médecin.

L’argile pour réduire l’oedème

Parmi ses nombreux bienfaits, l’argile a aussi celui de pouvoir réduire l’oedème. Comment ? "En absorbant les liquides lymphatiques accumulés qui en sont responsables", répond le Dr Christine Cieur-Tranquard, pharmacienne. De plus, l’argile participe au soulagement de la douleur et de l’inflammation.

Comment l’utiliser ? Mettre de l’argile verte en poudre dans un récipient en bois et ajouter de l’eau tout en remuant afin d’obtenir une pâte assez crémeuse et homogène. Laisser reposer au moins 4 heures (sauf urgence) puis remuer de nouveau et appliquer sur la zone concernée. Recouvrir d’une compresse humide et maintenir l’ensemble avec un sparadrap. Laisser agir au moins 1 heure (humidifier si nécessaire, l’argile ne doit pas sécher). Enlever l’argile avec de l’eau tiède.

Posologie : Appliquer 2 à 3 fois par jour, puis 1 fois par jour, puis 2 ou 3 fois par semaine au fur et à mesure de l’amélioration.

Attention : Avant d’utiliser le cataplasme d’argile, il faut connaître les causes de l’oedème, donc demander un avis médical.

L’argile pour soulager les rhumatismes

En cas de rhumatismes, "l’argile peut soulager une douleur locale à un moment précis", explique le Dr Christine Cieur-Tranquard, pharmacienne et spécialiste des médecines naturelles.

Comment l’utiliser ? Appliquer la pâte d’argile verte (mélange d’argile en poudre et d’eau ayant reposé au mieux 4 heures, de consistance crémeuse et homogène) en couche épaisse (1 à 2cm) sur la zone douloureuse et recouvrir d’une compresse humide. Maintenir avec un sparadrap et laisser poser au moins 1 heure (en humidifiant si l’argile est sèche). Enlever l’argile avec de l’eau tiède.

Posologie : Renouveler l’opération 2 à 3 fois par jour puis diminuer le nombre d’applications au fur et à mesure que la douleur disparaît (1 fois par jour puis 2 à 3 fois par semaine).

A noter : "Si on a beaucoup d’arthrose, il est inutile de se badigeonner d’argile partout." En clair, elle ne fait pas de miracle !

L’argile contre les cheveux gras

L’argile est un soin précieux pour en finir avec les cheveux gras ! Pourquoi ? "Parce que grâce à ses qualités absorbantes, elle éponge le sébum, une substance huileuse produite par des glandes situées à la base des cheveux", répond le Dr Dominique-Jean Sayous, médecin spécialiste des médecines naturelles (Se soigner).

Comment l’utiliser ? Diluer de l’argile verte en poudre dans de l’eau additionnée de sel marin, jusqu’à l’obtention d’une pâte épaisse. Appliquer sur l’ensemble de la chevelure mouillée, émulsionner avec les mains et laisser poser une dizaine de minutes. Rincer abondamment.

Posologie : Faire le soin une à deux fois par semaine.

Argile : comment bien la choisir ?

Supermarchés, grandes surfaces… On trouve de l’argile prête à l’emploi dans de nombreux points de vente. Que valent ces préparations ?

"Elles sont pratiques quand on est pressé mais souvent l’argile vendue en tube sèche très vite", répond Marie-France Nachtrab, esthéticienne.

D’une manière générale, il faut être vigilant quant à la qualité de l’argile : "Mieux vaut l’acheter dans les pharmacies, parapharmacies ou magasins de diététique", conseille notre interlocutrice.

Enfin (surtout si on achète sur Internet !), "il faut veiller à l’étiquetage du produit, notamment sa provenance qui doit être clairement mentionnée, l’absence de colorants, et le fait qu’il soit 100% naturel", précise le Dr Nina Roos, dermatologue.

Argile : comment bien l’utiliser

L’argile est un remède naturel aux multiples bienfaits : digestifs, cutanés… Néanmoins, pour en bénéficier pleinement, il faut respecter certaines règles d’utilisation et de conservation.

En clair : Lorsque vous utilisez de l’argile en cataplasme, il est impératif de le jeter après utilisation.

Ne pas utiliser l’argile plus de 20 jours sans avis médical.

Nettoyer bien les gazes et les bandes utilisées pour l’application des cataplasmes.

Utiliser de préférence le traitement à l’argile sur un seul endroit à la fois.

L’argile ne se manipule pas avec du métal ou du plastique, mais avec du bois ou de la porcelaine.

Le cataplasme d’argile peut se conserver une semaine au réfrigérateur en le recouvrant d’une assiette.

Argile : les contre-indications

Même si l’argile est un remède naturel, elle n’est pas sans risque. Ainsi, elle est déconseillée en usage interne en cas d’occlusion intestinale (même si elle été soignée), de constipation chronique, d’hernie et en cas d’usage de paraffine (contre la constipation notamment) et/ou d’huile ricin au cours des trois semaines précédant le traitement à l’argile.

En cas de doute, demandez conseil à un médecin.

Argile : blanche, rouge ou verte ?

Verte, blanche, rouge, jaune, rose… Il n’existe pas une, mais plusieurs variétés d’argile ! En fait, elles proviennent toutes de la décomposition de roches (granite, basalte…) et sont constituées essentiellement de silicates d’aluminium hydratées. La différence (qui influe sur leur couleur) c’est leur composition minérale.

Certaines, comme les argiles vertes, sont particulièrement riches en silicium, calcium, magnésium, aluminium et potassium. Ce sont d’ailleurs les argiles les plus utilisées sur le plan thérapeutique. Néanmoins, les autres ne doivent pas être oubliées surtout en dermatologie où elles ont tout leur intérêt.

"L’argile blanche est ainsi particulièrement adaptée aux peaux sèches, l’argile rouge aux peaux normales à sensibles et l’argile rose aux peaux sensibles", explique le Dr Nina Roos, dermatologue.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.