Le SARS-CoV-2 pèse autant sur les poumons que sur l’esprit. C’est du moins ce que laissent penser les derniers chiffres révélés par le site de rendez-vous médical Doctolib, relayés par nos confrères de France Bleu. La plateforme en ligne a enregistré deux fois plus de visites concernant la santé mentale entre octobre 2020 et janvier 2021. Les recherches de psychologues ont bondi de 120 000 à 255 000 tandis que celles des psychiatres sont passées de 105 000 à 223 000.

COVID-19 : explosion des cas de burn-out

Les consignes sanitaires, le télétravail et les confinements à répétition, la peur de la maladie, les difficultés économiques sont autant de facteurs qui déstabilisent les Français et plombent leur mental. Selon Serge Hefez, psychiatre à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, le moral de la population est au plus bas, du fait de la diminution des interactions sociales et de la crise actuelle. Le praticien fait le constat auprès de l’AFP d’une “sorte de burn-out généralisé”, en témoignent les fêtes organisées illégalement dans plusieurs villes de l’Hexagone, sans respect des consignes sanitaires. Interrogé par Europe 1, Enguerrand du Roscoat, responsable de l’unité santé mentale de santé publique France, met en garde contre le fait que “près de 30% de la population souffrirait d’états anxieux ou dépressifs”.

Boom des consultations chez les psy

Le constat de Doctolib est aussi confirmé par les spécialistes de la santé mentale. Selon France Bleu, 75% des psychologues ont observé une hausse de leur charge de travail ces derniers mois. Le nombre de prises de rendez-vous a augmenté de 19% chez les psychiatres.

Cet intérêt pour la psychiatrie est révélateur d’une démocratisation de la parole concernant les difficultés psychologiques, selon Caroline Delannoy, psychologue dans le XVIème arrondissement de Paris, interrogée par le site France Bleu. Elle parle même de “déstigmatisation de la santé mentale”.

Des séances remboursées par votre assurance

Les assureurs de la Fédération française de l’assurance, les mutuelles de la Mutualité française et les institutions de prévoyance ont de prendre en compte les difficultés psychiques rencontrées en France. Ils ont annoncé, fin mars, la mise en place d’un "dispositif inédit" qui prévoit, tout au long de l’année, le remboursement des consultations de psychologues libéraux (sur prescription médicale).

En pratique, les consultations seront prises en charge "dès le premier euro facturé" et dans la limite de 60 € par séance. Les mutuelles s’engagent à rembourser au minimum quatre séances par an, tandis que les assureurs limitent le remboursement à quatre séances maximum par an. Les institutions de prévoyance, spécialisées dans les contrats d’entreprises, promettent de rembourser plusieurs séances par an, sans donner de chiffre précis.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Sources

Site web de France bleu

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.