Il n’est ni un médecin, ni un psychiatre, ne délivre pas d’arrêt de travail ni de médicaments. Pour autant, le psychologue du travail peut s'avérer un allié de taille à différentes étapes de la vie : de l’enfance, avec l’orientation scolaire, jusqu’à l’âge adulte, avec le bilan de compétences ou le Conseil en Évolution Professionnelle, par exemple.

Pourquoi consulter un psychologue du travail ?

Le psychologue du travail collabore avec des dirigeants d’entreprise, des managers et des travailleurs qui traversent une situation pénible au travail. Il guide les managers à poursuivre leurs missions d'encadrement, il les aide à mieux cerner les membres de leur équipe, pour agir de façon adaptée et bénéfique. Il peut accompagner les équipes RH pour le recrutement de nouveaux talents. Le praticien peut aussi évaluer les candidats et définir leurs profils, selon les besoins des entreprises.

Les travailleurs qui traversent une période difficile, comme une situation de harcèlement, une dégradation des conditions de travail, des difficultés d'adaptation à un changement, une intensification de la charge de travail, une restructuration de l'entreprise, peuvent également consulter. Le praticien pourra leur proposer une écoute bienveillante, mais aussi leur donner un avis extérieur, en s'appuyant sur son expertise et sa perception de l'humain dans le milieu professionnel. Il aide également ses patients à mettre leur situation en perspective, afin de trouver les solutions les plus adaptées.

--> La plateforme Zest propose des bilans de compétences et des solutions pour retrouver l'épanouissement au travail.

Comment se déroulent les consultations ?

Le déroulement de la séance en psychologie du travail va dépendre de plusieurs procédés. À moins qu’un professionnel soit d'ores et déjà présent dans votre entreprise, c’est à vous d’entreprendre les démarches pour trouver un cabinet indépendant. La profession de psychologue se réfère à un code de déontologie qui la guide afin de préserver la vie privée, l’intimité de ses patients et la confidentialité des échanges.

La première consultation

C’est souvent l'étape plus difficile à franchir : prendre son téléphone et demander un premier rendez-vous. Lors du premier contact téléphonique, vous devrez brièvement expliquer les raisons qui vous amènent à consulter. Ensuite, lors de la première séance, le spécialiste vous posera des questions pour essayer de comprendre votre situation et vos difficultés, et définir avec vous la marche à suivre.

Les consultations de suivi

Le suivi sera plus ou moins long selon la situation et les besoins du patient. Un seul rendez-vous est possible ou, au contraire, des séances de suivi peuvent s’étaler sur de nombreux mois. De toute façon, le patient est libre d’écourter ou de prolonger cet accompagnement psychologique.

Le psychologue du travail n’est pas un négociateur, il doit garder dans toutes les situations sa neutralité et son objectivité pour offrir des pistes d’amélioration et conseiller. Ce praticien aide à faire le point sur une situation et sur les compétences du patient. Il accompagne afin de trouver des solutions. Par ailleurs, quand les demandes ne concernent pas son domaine de compétence, il dirigera ses patients vers les professionnels susceptibles de répondre aux questions ou aux situations qui lui ont été présentées.

Enfin, le psychologue du travail se différencie du psychologue clinicien, car il ne pratique pas de thérapie.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Merci à d’Aude Alcaraz, psychologue du travail. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.