Sommaire

Un couple, il faut en prendre soin. Passé les premiers mois, voire les premières années idylliques, la routine et le quotidien, auxquels la grande majorité des couples n'échapperont pas, peuvent parfois transformer une histoire d'amour en histoire d'ennui si on n'y prend pas garde. L'arrivée des enfants peut aussi jouer les trouble-fête, le duo amoureux se transformant malgré lui, au fil des jours, en duo parental.

Quels sont les signes d'un couple solide, d'un couple qui tient la route malgré les années, malgré la routine et l'habitude ? Qu'est-ce qui dans la vie de tous les jours peut vous rassurer et vous assurer de la bonne santé de votre vie conjugale ? Sébastien Garnero, psychologue clinicien et sexologue, contacté par Medisite, identifie des principes fondamentaux pour qu'un couple dure et dure dans l'harmonie. Ces principes sont d'emblée présents ou s'installeront au fil du temps, spontanément ou grâce à la volonté de chacun. Ces principes fondamentaux, quels sont-ils ?

  • Le sentiment d'être aimé pour ce que l'on est de façon authentique et sincère
  • La confiance et le respect mutuel
  • Le sentiment de liberté, d'être soi-même sans avoir à jouer un rôle, d'être naturel et spontané
  • La possibilité pour chacun d'exprimer son point de vue et le respect de la sensibilité et des différences de chacun.

"Le 'nous' transcendera le 'je' dans un couple qui va bien"

"Des valeurs et des attitudes simples, mais essentielles sont retrouvées et cultivées par les couples heureux qui entretiennent des relations saines et équilibrées : le respect, l’honnêteté, la confiance mutuelle, la justesse et l’égalité dans les relations. L’écoute de l’autre, et une communication efficiente et empathique sont essentiels", commente Sébastien Garnero. Et s'il est primordial de ne surtout pas s'oublier dans sa relation amoureuse, "le 'nous' transcendera le 'je' dans un couple qui va bien", poursuit notre expert.

Un équilibre subtil entre "cinq grands piliers"

Un équilibre subtil entre "cinq grands piliers"© Istock

Cet ensemble de principes fondamentaux peuvent être immédiatement présents entre deux personnes en couple ou se construire. Ensuite, pour que le couple dure, et que chaque protagoniste puisse s'y épanouir, "un socle fondamental de cinq grands piliers" est présenté comme indispensable par notre spécialiste. Il s'agit de :

  • la communication et l’expression des émotions ;
  • la complicité entre les deux partenaires sous toutes ses formes ;
  • le niveau et la qualité d’intimité psychique et physique qui rend la relation unique ;
  • l’affection, l’attachement amoureux et la sexualité ;
  • la notion d’engagement et d’investissement, de projets de vie.

Se questionner et se mettre à la place de l'autre

Il convient alors d'être vigilant à l'ensemble de ces différents critères et de vous poser plusieurs questions, même si les réponses font parfois peur. Il est important d'être capable d'évaluer et réévaluer votre relation de couple. Éviter le déni est primordial sans toutefois vous poser en en permanence une multitude de questions.

Mais de temps en temps il est bon de faire le point : Exposez-vous sans gêne et naturellement votre point de vue ? Partagez-vous des moments de complicité ? Êtes-vous encore proche l'un de l'autre ? Êtes-vous connectés ? Démontrez-vous votre affection mutuelle ? Entretenez-vous une activité sexuelle ? Avez-vous des projets communs ? Une relation amoureuse est en mouvement, elle doit sans cesse se reconstruire et ne pas stagner sous peine que l'un des deux protagonistes finisse par s'ennuyer. Si vous répondez par l'affirmative à ces questions, c'est sans doute que votre couple se porte bien. Essayez d'y répondre aussi en vous mettant à la place de l'être aimé, faire preuve d'empathie sera toujours bénéfique.

"Quand l’un de ces facteurs est absent ou trop peu développé, les difficultés et problèmes de couple commencent assez rapidement, en règle générale déjà dans les six premiers mois, puis se développent au fil du temps si elles ne sont pas régulés", précise Sébastien Garnero. Si problèmes sont trop installés, trop ancrés dans la relation, "ceux-ci peuvent être réglés dans le cadre d’une psychothérapie individuelle et/ou de couple", ajoute-t-il. Les signes d'un couple solide résideront alors dans l'équilibre subtil entre ces différents piliers. Si l'un n'est plus au bon niveau, c'est l'ensemble de la structure qui vacille.

Les signes d'un couple qui va mal

Les signes d'un couple qui va mal© getty

Si les signes d'un couple qui va bien sont identifiables pour peu qu'on y soit attentif, savoir repérer les signes d'un couple désuni peut également permettre d'y voir plus clair. "Dans les signes d’un couple qui va mal, on va retrouver en premier lieu le positionnement de l’un ou l’autre des membres qui va créer un déséquilibre relationnel. La manière dont ce dernier va s’exprimer ou se comporter perturbera la dynamique d’un couple", développe le psychologue.

De ces comportements et moyens d'expression, le socle des cinq piliers cités plus haut perdra de fait son équilibre. À partir de là, les protagonistes se mettent à jouer des rôles qui sont de manière très schématisés : l'agressif-actif, le passif-agressif, l'évitant, le dominant, le soumis, le dépendant affectif, le contre-dépendant... "Chacun peut tenir le rôle, successivement, du persécuteur, de la victime et du sauveur, selon le triangle de Karpman", ce jeu psychologique reposant sur un scénario relationnel typique, qui annihile toute communication sincère.

"La plupart du temps, un couple qui va mal s’installe dans ce type de rôles et de scénarios, voire de rituels où l’un doit se plier aux exigences de l’autre ; au début de façon ponctuelle, puis de plus en plus régulièrement jusqu’à se renier complètement et être au service de l’autre jusqu’à ne plus être sujet de la relation, mais objet de l’autre", analyse le psychologue.

Sauver, ou non, son couple

Les difficultés peuvent apparaître après un événement extérieur, comme la perte d'un emploi, se révéler après la naissance d'un enfant ou s'installer insidieusement, sans élément déclencheur. Sauver son couple est possible si chacun le veut.

"Faire appel à des ressources spécialisées en fonction des difficultés repérées sera une étape importante - psychothérapie de couple par des professionnels du soin type psychologue et psychothérapeute de couple.... Pour certains couples, si une problématique d’un des protagonistes est trop limitante pour lui-même ou le couple, il sera alors important de pouvoir la traiter par l’intermédiaire d’un psychologue clinicien ou psychiatre si besoin", pointe Sébastien Garnero.

Toutefois, un couple qui se sépare n'est pas un échec et cette décision est parfois la meilleure et la plus courageuse. Une relation amoureuse peut prendre fin, elles ne sont pas toujours faites pour durer, mais valent quand même la peine d'avoir été vécues.

Notez qu'il n'est pas ici question de situations où une violence psychologique et/ou physique s'exerce au sein du couple. Dans ce cas, il s'agit de donner les moyens à une victime de s'éloigner de son prédateur.

Sources

Merci à Sébatien Garnero, psychologue clinicien et sexologue à Paris

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.