Sommaire

Vous venez de fêter vos 40 ou 50 ans et vous pensez que vos plus belles années sont derrière vous ? Détrompez-vous ! En réalité, les années qui passent vous apportent de nombreuses choses dont vous n’avez pas toujours conscience. Avec Sébastien Garnero, docteur en psychologie, psychologue et sexologue clinicien chargé d’enseignement universitaire à Paris, on vous rappelle toutes les raisons pour lesquelles vous serez encore plus heureux à chaque anniversaire.

Après 40 ans, on ne fait plus de compromis

Si à 25 ans, vous étiez prêt à passer à côté de vos envies pour plaire à votre moitié, à 40 ans, la roue a tourné. Aujourd’hui, vous savez ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas. Vous êtes conscient que vous êtes indépendant et que vous n’avez pas toujours besoin des autres pour avancer. Vous constaterez que vos décisions seront aussi plus réfléchies.

Votre nouveau partenaire fait passer la mère de ses enfants avant vous ? Next ! Il y a 10 ans, vous vous seriez aplati pour ne pas le perdre, mais aujourd’hui, vous préférez être au clair avec vous-même, quitte à vous séparer de lui. Passé un certain âge, on se connaît mieux et nous avons moins tendance à accepter une situation qui ne nous convient pas.

Après 40 ans (et surtout après 50 ans), la sexualité est au beau fixe

Plusieurs médecins vont vous le confirmer : la quarantaine ne marque pas la fin des nuits torrides, bien au contraire. Plusieurs études scientifiques ont déjà prouvé que les femmes auraient une vie sexuelle bien plus épanouie après la ménopause.

"De nombreuses personnes se retrouvent enfin ‘femme à part entière’ au moment de la ménopause. Non seulement, on connait mieux son partenaire, mais on connaît aussi mieux son corps et on se consacre davantage à nous-même, nous explique de son côté le Dr Odile Bagot, gynécologue et auteure de Ménopause, pas de panique ! (éd. Mango). Après 50 ans, vous avez en principe plus confiance en vous et plus de temps pour décompresser. C’est un âge où, très souvent, les enfants sont plus grands et la carrière déjà accomplie". Dans son livre, le Dr Bagot va même jusqu'à dire que "la ménopause est une période bénie pour la vie sexuelle". Au-delà de l'aspect psychologique et de l'exprience accrue à cet âge, biologiquement, "même si le manque d'oestrogènes rend les muqueuses plus sèches, la présence de testostérone, l'hormone mâle, est un booster de libido".

Un avis également partagé par la psychologue Myriam Ott Rabiet, interviewée par Medisite. "Après 50 ans, certaines femmes sont plus à l’aise avec leur sexualité. Elles sont plus à l'écoute de leurs sensations, elles se connaissent mieux. Alors, le plaisir peut augmenter", nous explique-t-elle.

Après 40 ans, on sait qui sont nos vrais amis

Parfois, on parvient à faire le tri avec les épreuves de la vie. Certains doivent être confrontés à la maladie pour savoir sur qui ils peuvent vraiment compter. D’autres affirment que c’est leur divorce ou leurs problèmes financiers qui leur ont permis de comprendre qui leur était entièrement dévoué. Après 40 ans, on constate tous que nous avons traversé plusieurs épreuves dans la vie. Les amis qui sont encore là, sont, en principe, les plus sincères. Et ce ne sont pas toujours ceux sur qui nous aurions misé à 20 ans.

Après 40 ans, on sait quelles sont nos priorités

Ce qui pouvait nous miner le moral à 25 ans nous semble aujourd’hui tellement dérisoire. C’est normal. Au fil du temps et du cours de la vie, on apprend à relativiser et à revoir nos priorités. On prend conscience de ce qui est vraiment essentiel. On comprend aussi que nous n’avons qu’une vie. Après avoir traversé certaines épreuves (comme un divorce, la perte d’un proche ou la maladie parfois…), les conflits avec la voisine ou le dernier caprice de votre meilleure amie vous sembleront mineurs.

Après 40 ans, on assume mieux notre personnalité

L’avantage lorsqu’on prend de l’âge, c’est qu’on apprend à se connaître de mieux en mieux. S’il pouvait sembler difficile d’assumer entièrement sa personnalité à 20 ans, à 40 ans, en principe, il est tout autre. Étant tout jeune, on est tenté de plaire, alors qu’à un certain âge, on se dit qu’on ne changera plus. Nos proches devront nous prendre comme on est.

Passé 40 ans, on trouve aussi la paix concernant les injonctions sociales. Les thématiques qui ont tendance à faire polémique comme le mariage, la famille, les enfants… vous semblent loin. Lorsque vous étiez jeunes, vos proches avaient tendance à croire qu’ils savaient mieux que vous ce dont vous aviez besoin. Aujourd’hui, vous n’êtes plus obligé de répéter que vous ne voulez pas d’enfant, ou que vous préférez vivre loin de vos parents où encore que le mariage, ce n’est pas fait pour vous. Vos proches se sont rendus à l’évidence que votre vie vous appartient à vous et à personne d’autre.

Après 40 ans, on a gagné confiance en soi

Passé 40 ans, on est de plus en plus sûrs de soi. Et après 50 ans, nous avons encore davantage confiance en nous. C’est normal, nous avons tous déjà accompli des tas choses. Nous avons tous été déçus aussi. Et surtout, nous avons compris que les épreuves de la vie nous rendaient plus forts. Forcément, en prenant conscience de tout ce qu’on peut surmonter, on apprend à s’aimer et à mieux voir nos qualités.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Merci à Sébastien Garnero, psychologue et sexologue clinicien

Merci au Dr Odile Bagot, médecin gynécologue, ancienne chef de clinique assistant des hôpitaux de Strasbourg, et auteure de Ménopause, pas de panique ! (éd. Mango).

How Important Is Sex to Women as They Age?, NAMS, 28 septembre 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.