Prostate : faut-il se faire dépister par PSA ?

Décrié, le dépistage de la prostate fait polémique, et avec lui, le dosage systématique du PSA (antigène prostatique spécifique) ! Alors, dépistage ou pas ? PSA ou pas ? Et dans quels cas les autres examens, touché rectal et biopsie sont-ils nécessaires ? Le point avec Medisite.
Istock

Pourquoi cette polémique autour du dépistage systématique ?

Pourquoi cette polémique autour du dépistage systématique ?© IstockEn 2009, deux études contradictoires paraissaient sur l'intérêt du dosage systématique du PSA pour dépister le cancer de la prostate. L'étude américaine ne montrait aucun avantage à le pratiquer, l'européenne mettait en évidence une diminution de 20% de taux de mortalité…

"Le cancer de la prostate reste la 2ème cause de mortalité par cancer ", souligne le Pr Laurent Salomon. "Cette mortalité frappe actuellement surtout les hommes entre 75 et 80 ans, c'est-à-dire ceux dont le cancer a débuté des années auparavant. On pourrait donc envisager de dépister les hommes entre 50 et 70 ans, comme on dépiste les cancers du sein chez les femmes. Toutefois la Haute Autorité de Santé, comme la Sécurité Sociale, n'ont pas fait de recommandation dans ce sens. Le dépistage systématique est une question d'économie, de politique de santé publique et de bénéfices sur la mortalité. L’étude européenne ERSPC a montré que pour sauver 1 patient de la mort par cancer de la prostate, on en traite 48 et on en dépiste 1450. A l'heure actuelle aucun pays au monde ne recommande ce dépistage à grande échelle, mais à titre individuel il est très souvent pratiqué et permet en outre de découvrir des formes agressives chez le sujet jeune !"

A ce jour, malgré les nouvelles études menées, l’intérêt de cette technique de dépistage est toujours controversé, et la communauté scientifique reste divisée sur le sujet.

Vidéo : Cancer de la prostate : reconnaître les symptômes

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : - Andriole GL et Coll "Mortality results from a randomized prostate-cancer screening trial ". (Résultats en matière de mortalité d'une étude randomisée portant sur le dépistage du cancer de la prostate) New England Journal of Medecine Mars 2009. 
- Schröder FH et coll "Screening and prostate-cancer mortality in a randomized European study " (Dépistage et cancer de la prostate dans une étude randomisée européenne) New England Journal of Medecine Mars 2009. 
-Richard M.Martin et Coll "Effect of a Low-Intensity PSA-Based Screening Intervention on Prostate Cancer Mortality The CAP Randomized Clinical Trial" JAMA 2018.
Site de l'Association Française d'urologie.
La rédaction vous recommande sur Amazon :