Quelle différence entre angine de poitrine et infarctus ?

Publié le 08 Décembre 2018 à 18h01 par Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste
L’infarctus et l’angine de poitrine peuvent se manifester par le même type de douleurs et sont associées à la même pathologie des artères coronaires mais il s’agit de deux entités bien différentes.

Comment différencier un infarctus du myocarde et une angine de poitrine ?

© Adobe StockLes douleurs de l’infarctus et de l’angine de poitrine se ressemblent, mais lorsque l’infarctus se constitue, la douleur ne disparait ni spontanément ni sous l’influence de la prise de trinitrine. Des difficultés respiratoires, une sensation de malaise, une perte de connaissance ou même un arrêt cardiaque peuvent survenir. La réalisation de l’électrocardiogramme, recommandée en cas de douleur thoracique, montre des signes indiscutables en cas d’infarctus alors qu’il peut être normal dans le cas d’une angine de poitrine.

Qu’est-ce que l’angine de poitrine ?

L’angine de poitrine, également appelée angor, correspond à une douleur thoracique survenant d’abord à l’effort puis au repos. Elle est due à un manque d’oxygénation du muscle cardiaque en raison d’un rétrécissement du calibre d’une ou plusieurs artères irrigant le cœur. Cette douleur est de type oppressive et peut irradier, comme celle de l’infarctus, au niveau de la mâchoire ou du membre supérieur gauche. A la différence de celle de l’infarctus, cette douleur disparait spontanément ou à la suite de la prise de trinitrine en spray ou en comprimé sublingual, qui a pour effet de dilater les artères. Cette douleur a tendance à récidiver et doit constituer un signal d’alarme. L’angine de poitrine doit motiver un bilan cardiologique complet car elle peut constituer le stade pré-infarctus.

Vidéo : L'infarctus du myocarde - Crise cardiaque

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X