La prise en charge en urgence de l'ACV ischémique

Lorsqu'un AVC ischémique se déclare, la prise en charge du patient ne peut être réalisée que dans un cadre hospitalier doté d'une unité neurovasculaire. En effet, le patient doit se voir administrer, dans les plus brefs délais, un traitement médical visant à résorber le caillot sanguin. C'est ce que l'on appelle la thrombolyse. Le rétablissement d'une circulation sanguine normale au niveau du cerveau est essentiel pour limiter les lésions induites par une privation d'oxygène.

La prise en charge après un ACV ischémique

Une fois que le caillot est éliminé, le patient se voit généralement administrer un traitement à base d'antiagrégants plaquettaires ou d'anticoagulants afin d'éviter qu'une nouvelle thrombose ne se forme. Parallèlement, un protocole de rééducation est mis en place le plus précocement possible après l'infarctus afin que le patient puisse récupérer le maximum de fonctions altérées : marche, parole, mouvements des mains... Ces séances de rééducation se poursuivent souvent après l'hospitalisation, dans un centre spécialisé. Lorsque les fonctions ne peuvent pas être suffisamment récupérées, l'ergothérapeute permet au patient d'apprendre à utiliser ses capacités restantes pour vivre une vie quotidienne la plus normale possible.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.