Sodomie : les bonnes raisons de tester

Certifié par nos experts médicaux MedisiteAujourd’hui, la sodomie n’est plus un sujet tabou même si elle reste encore pour certain(e)s un mystère et difficle à aborder. Le sexe anal pourtant a de bonnes raisons d’être testé. Découverte.
Sommaire

Des orgasmes plus forts ?

Des orgasmes plus forts ?© Adobe StockSi l'orgasme de la zone ano-rectale est encore taboue pour les femmes, il n'en reste pas moins possible puisque la zone est "pourvue de nombreuses terminaisons sensitives" rappelle le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue dans son livre Le traité des orgasmes. "Les orgasmes qui surviennent sont très différents, des autres, y compris des orgasmes vaginaux, et très forts", ajoute-t-il. En effet, la zone ano-rectale est contigu ë avec le vagin et la cloison entre les deux, très mince. "En stimulant la paroi rectale antérieure, c'est-à-dire côté vagin, le doigt, le pénis ou l'objet stimulent indirectement le vagin où se trouvent des tissus érectiles" précise le spécialiste. La stimulation doit se faire avec beaucoup de douceur (surtout les premières fois) et une lubrification suffisante.

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Mode d'emploi : pratiquer la sodomie sans danger

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):