Sommaire

Fantasmes : les hommes plus infidèles en rêve

Fantasmes : les hommes plus infidèles en rêveScénarios imaginaires, les fantasmes favorisent l’excitation et accroissent le plaisir. Mais leurs sujets diffèrent selon le sexe.

Chez la femme : les fantasmes sont sentimentaux, romantiques et "surtout lents comme l’est l’ascension vers leur jouissance", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue, dans L’homme nouveau expliqué aux femmes. Quant à l’homme qu’elles imaginent, "c’est leur partenaire habituel".

Chez l’homme : ils sont plutôt déviants (sexualité à plusieurs), masochistes ou sadiques, mais surtout rapides ! "Ils doivent l’amener le plus vite possible à l’orgasme", explique le Dr Leleu. La femme de leur fantasme n’est pas forcément la leur : "Ce peut être une collègue de travail ou une passante croisée dans la rue !"

Ils aiment regarder, elles préfèrent écouter

Ils aiment regarder, elles préfèrent écouterOuïe, vue, toucher, odorat… Plus les sens sont stimulés, plus le désir s’accroît

! Chez la femme : Des mots doux murmurés au creux de son oreille et des caresses "l’aident à se sentir aimée […] et à s’ouvrir à ses désirs sexuels les plus torrides", explique le psychologue américain John Gray, dans Mars et Vénus sous la couette.

Chez l’homme : Tout passe par le regard ! Au cours de la première rencontre comme au quotidien, les émotions masculines sont guidées par sa vision. "Il aime voir la femme prendre du plaisir pendant l’acte, mais il est aussi fasciné par tout ce qui met en valeur ses formes : robe, jupe, collant", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue, dans L’homme nouveau expliqué aux femmes.

Orgasmes : elle peut recommencer, pas lui !

Orgasmes : elle peut recommencer, pas lui !Chez la femme : L’orgasme peut se renouveler plusieurs fois au cours du même rapport. Pourquoi ? Parce que les tissus érectiles du clitoris et du vagin restent longtemps stimulés. "Il leur faut une bonne demi-heure pour revenir à leur état premier", précise le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue, dans Le traité des orgasmes.

Chez l’homme : L’orgasme ne se renouvelle pas. Une fois le plaisir atteint (caractérisé par l’éjaculation), le sang quitte en quelques secondes les tissus érectiles. Son érection et son désir se réduisent. "Cette phase dure, selon l’âge, de quelques minutes à quelques jours", précise le sexologue. Des hommes jeunes peuvent faire l’amour 3 à 4 fois d’affilée, contre 1 ou 2 fois pour la moyenne masculine.

Sexe : elle peut s’en passer, pas lui !

Sexe : elle peut s’en passer, pas lui !Chez la femme : L’absence (temporaire) de sexualité n’est pas catastrophique ! Et pour cause, son envie de faire l’amour résulte d’un processus complexe. Un, il faut qu’elle se sente aimée et désirée. Deux, elle ne doit pas être contrariée, sinon elle ne pourra pas se laisser aller. Trois, elle subit plusieurs fluctuations hormonales (règles, grossesse, ménopause) qui perturbent sa libido.

Chez l’homme : Pas question de s’en passer ! Normal, la sexualité est pour lui le moyen d’exprimer ses sentiments, de se rappeler combien il aime sa partenaire, et enfin "de se défaire de son excitation sexuelle", explique le psychologue John Gray, dans Mars et Vénus sous la couette.

Jouissance : elles explosent, ils se taisent

Jouissance : elles explosent, ils se taisentOn dit souvent qu’il vaut mieux exprimer ses émotions… C’est vrai aussi en matière de sexualité ! Et c’est bien dommage pour la gent masculine, d’ordinaire assez silencieuse au moment de l’orgasme.

Chez la femme : Elle explose au moment de l’orgasme ! Et c’est une très bonne chose. Comme l’explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue, "elles peuvent ainsi le doubler" !

Chez l’homme : Le plaisir reste généralement silencieux. Pourquoi ? Parce que l’homme pense souvent que l’expression de la jouissance n’est réservée qu’à la gent féminine. Erreur, "car en oralisant son plaisir, il jouirait encore plus fort", précise le sexologue.

Préliminaires : elles adorent, ils font vite

Préliminaires : elles adorent, ils font viteCaresses, baisers avant pénétration… Les préludes à l’acte sexuel permettent aux amants de prendre conscience de leur désir. Mais encore faut-il avancer à la même vitesse…

Chez la femme : Les préliminaires doivent durer. "Les femmes préfèrent les amants qui prennent leur temps. Elles s’attachent à prolonger l’excitation au maximum pour mieux libérer leurs désirs les plus profonds", explique le psychologue John Gray dans Mars et Vénus sous la couette.

Chez l’homme : Les préliminaires doivent être de courte durée ! "Son excitation sexuelle le pousse à accélérer automatiquement […]. L’excitation lui venant facilement, il n’a pas besoin de prendre son temps. Il rêve de satisfaction sexuelle immédiate", explique le psychologue.

Orgasme : les hommes toujours plus rapides

Orgasme : les hommes toujours plus rapidesVoici LA plus grande différence sexuelle entre les hommes et les femmes : la gent masculine atteint rapidement et de manière automatique l’orgasme.

Chez la femme : L’orgasme n’est pas automatique, et peut demander 20 à 30 minutes de caresses, stimulations préalables. "La femme suit un rythme beaucoup plus lent et progressif que son partenaire, il faut compter en moyenne dix fois plus de temps pour qu’elle prenne son plaisir", explique John Gray, psychologue, dans Mars et Vénus sous la couette.

Chez l’homme : L’orgasme est un réflexe qui peut intervenir après quelques secondes de stimulation seulement ! "Même s’il ne voudrait pas en avoir, il ne pourrait pas !", conclut le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

Caresses : elles adorent, ils les trouvent inutiles

Caresses : elles adorent, ils les trouvent inutilesNon ce n’est pas de la mauvaise volonté ! Les hommes n’ont pas besoin de caresses pour amplifier leur désir durant l’union sexuelle.

Chez la femme : Les caresses sont essentielles ! "Elles accroissent son envie de faire l’amour, provoquent sa lubrification et stimulent ses corps érectiles", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue, dans L’homme nouveau expliqué aux femmes. Par ailleurs, "des facteurs culturels [maternité notamment] prédisposent la femme aux caresses", précise-t-il.

Chez l’homme : Les caresses sont quasiment inutiles. "L’homme n’est pas très amateur de caresses. Chez lui, la sexualité se réduit à la séquence pénétration-éjaculation", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

Zones érogènes : les hommes très désavantagés

Zones érogènes : les hommes très désavantagésCe n’est pas une légende, les hommes sont "pauvres" en zones érogènes.

Chez la femme : Ces zones sont réparties de la tête aux pieds ! En clair, il ne faut pas focaliser sur les seins, les fesses et les parties intimes, quand la nuque, les épaules ou encore les hanches peuvent, elles aussi, être sources d’immenses plaisirs ! D’autant que "chaque zone procure des sensations différentes", rappelle le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

Chez l’homme : Ce sont essentiellement les parties intimes (pubis, bourses, fesses, pénis). Cependant, "l’homme possède autant de terminaisons sensitives au niveau de sa peau que sa compagne". Il peut donc avoir autant de plaisir que sa partenaire… s’il éveille les autres zones de son corps.

Coït : elle veut de l’amour, lui du sexe !

Coït : elle veut de l’amour, lui du sexe !

Les hommes sont plus "portés sur la chose", ce n’est pas un adage infondé !

Chez la femme : Les sentiments sont la clé de la sexualité ! En clair, "une femme a d’abord besoin d’être comblée sur le plan émotionnel pour désirer un contact sexuel avec son partenaire", explique John Gray, psychologue, dans Mars et Vénus sous la couette.

Chez l’homme : L’acte sexuel est la clé des sentiments. "Pour pouvoir ouvrir son cœur à l’amour de sa partenaire, un homme doit d’abord être sexuellement excité. C’est le rapport sexuel qui le comble sur le plan émotionnel", ajoute le spécialiste.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

 L’homme nouveau expliqué aux femmes, Dr Gérard Leleu, ed.Leduc.S, 2006 - Le traité des orgasmes, Dr Gérard Leleu, ed.Leduc.S, 2007 - Mars et Vénus sous la couette, John Gray, ed. J’ai Lu, 1999

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.