Sommaire

Foncer sur ses parties génitales

D'un point de vue excitation, les hommes et les femmes sont conçus différemment. "Pour lui, commencer le rapport directement par une fellation ne pose pas de problème, explique Albert Barbaro, médecin sexologue. En revanche, caresser directement la vulve ou la poitrine de votre partenaire pour lui donner envie n'est pas une bonne idée !"

Ce qu'il faut faire : pour que la partenaire apprécie des caresses plus intimes, elle a besoin d'être mise en conditions : caresses dans les cheveux, souffle dans le cou, baisers sur le corps… Il faut prendre son temps.

Enchaîner trop de positions

Missionnaire, levrette, Andromaque... Messieurs, si vous souhaitez mener votre partenaire au septième ciel un conseil : ne cherchez pas la performance olympique ! "Changer plusieurs fois de positions permet de stimuler des zones différentes et varier les plaisirs, explique Albert Barbaro, médecin sexologue. Mais, en faire trop ne laisse pas le temps de goûter la sensorialité."

Ce qu'il faut faire : pour atteindre l’orgasme, une femme a besoin d'un rythme de caresses ou de va-et-vient constants. Avec plus de trois positions, il risque de mettre trop de temps à venir.

Être trop féroce lors d'une fellation

Même si la fellation est le préliminaire que les hommes préfèrent, une crainte de mutilation reste au coin de leur tête pendant l'acte. La femme doit impérativement contrôler ses gestes et s'assurer que ses dents ne rencontrent pas brutalement le gland du pénis de son partenaire. Pourquoi ? Cela risque de lui causer une grande douleur et faire retomber l'érection immédiatement.

Ce qu'il faut faire : "Prenez la précaution d'isoler vos dents en les recouvrant de vos lèvres repliées sur elles" conseille le médecin sexologue Gérard Leleu, dans son livre L'homme nouveau.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.