Masturbation féminine : 5 techniques pour atteindre l'orgasme

Publié le 21 Avril 2017 à 14h58 par Florence Massin, journaliste santé | Mis à jour le 01 Octobre 2018 à 14h58 par Camille Barault, journaliste santé
Validé par : Dr Gérard Leleu, Médecin sexologue
Encore tabou, la masturbation féminine permet aux femmes d’apprendre à mieux se connaître, à découvrir leur corps et leurs zones érogènes. Découverte de 5 moyens pour se faire plaisir. Avec les conseils du Dr Gérard Leleu, sexologue et auteur de nombreux ouvrages sur la sexualité.

Se caresser sur l’ensemble du corps

© Istock

Se masturber maintient le besoin personnel de plaisir. Il ne s'agit pas d'un réel besoin physiologique, mais plutôt d'un besoin de moment à soi. Donc ne culpabilisez pas ! Même si le tabou est très ancré, il n’y a rien d’anormal à pratiquer la masturbation. La norme n'est pas la multiplication des orgasmes. Cette sorte d'injonction à jouir crée beaucoup d'angoisse de performance, notamment parmi les hommes et un blocage, même et y compris dans la masturbation.

Comment s’y prendre : commencez à vous caresser sur l’ensemble du corps, mais plus particulièrement sur les zones sensibles comme les seins, le ventre, l’intérieur des cuisses, puis osez tranquillement aller vers votre sexe avec les doigts et le plat de votre main. N’hésitez pas à humidifier vos doigts avec votre salive ou avec les sécrétions vaginales pour éviter les irritations, fréquentes à cet endroit.

Prendre les bonnes positions

Comment s’y prendre : que cela soit sur le dos en utilisant ses doigts de façon libre pour stimuler le clitoris et aller explorer son vagin ou sur le ventre contre un objet doux (coin de drap, oreiller…) contre lequel se frotter, finalement tout est possible, du moment que cela est fait avec douceur. "De nombreuses femmes qui n'ont pas de plaisir par la pénétration peuvent atteindre l'orgasme par la masturbation et l'usage de caresses, en stimulant le col du vagin, le clitoris, le point G, les parois du vagin... Elles obtiennent ce plaisir souvent parce qu'elles sont très à l'écoute de leur ressenti et de leurs envies, ce qui n'est pas toujours évident avec un partenaire, même si celui-ci peut participer." explique le Dr Leleu.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X