Les zones érogènes à stimuler chez la femme pendant une sodomie

Publié le 02 Juillet 2018 par La Rédaction Médisite
La sodomie est une pratique sexuelle encore taboue. L’anus, en raison des nombreuses terminaisons nerveuses qu’il comporte, est pourtant une zone érogène par excellence. Comment atteindre l’orgasme anal ? Quelles zones érogènes stimuler chez la femme pendant la sodomie ?
Publicité

6748756-inline-500x333.jpg© Istock

Sodomie et orgasme anal

L’anus est une zone particulièrement érogène qui se prête parfaitement au plaisir voire à l’orgasme. En effet, la zone interne et la zone externe de l’anus sont très vascularisées mais aussi peuplées de nombreuses terminaisons nerveuses. D’où une sensibilité accrue aux caresses, frottements, pressions, changements de température, dilatations. En outre, grâce à ses deux sphincters, l’anus est très réactif aux stimulations par les mains, la langue ou le sexe. La sodomie peut donc être source de plaisir intense et multiple.

Publicité
Publicité

Anus, clitoris, périnée: des zones érogènes chez la femme

Pour une bonne santé sexuelle, il est important de varier les plaisirs et donc les positions. La sodomie est une alternative à la pénétration vaginale. Il ne s’agit pas de pénétrer d’emblée sa partenaire, des préliminaires sont indispensables pour stimuler les zones érogènes. Ainsi, l'anulingus est une pratique particulièrement excitante pour la femme, qui sent la langue et les lèvres de son partenaire faire des cercles concentriques autour de l’anus, zone érogène par excellence, ce qui l’aide à relâcher les sphincters. En outre, des caresses sensuelles sur le clitoris et des pressions légères sur le périnée, font monter le désir et l’excitation, car ces deux endroits du corps sont particulièrement sensibles aussi. Enfin, le partenaire ne doit pas oublier de bien lubrifier l’anus de la femme, afin de faciliter la pénétration.

mots-clés : Sodomie, Orgasme anal
La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X