Sommaire

Pour briser votre routine, rien de mieux que de revisiter les positions parmi les plus osées du kamasutra. Pour explorer ces pratiques, vous pouvez commencer par expérimenter les classiques dans un premier temps. Les partenaires débutants ou peu à l'aise avec leur sexualité apprécieront les positions du Kamasutra les plus utilisées, et rien ne les empêche d'en tirer des variantes.

Quant aux plus téméraires, ils pourront s'adonner à des positions plus exubérantes, voire à des sensations fortes ! L'essentiel est de trouver la (ou les) pratiques qui vous font fondre vous et votre partenaire. Échange avec le Dr Sébastien Garnero, sexologue, psychologue et psychothérapeute.

Découvrez notre palmarès, à consommer sans modération !

4 façons de réinventer le missionnaire

Le missionnaire reste la position la plus pratiquée au monde. Et pour cause, elle la pratique sexuelle favorise des hommes, mais aussi des femmes. Facile à adopter, propice à la tendresse et aux câlins, la position du missionnaire n'a pas fini de faire des adeptes.

En outre, le missionnaire peut aussi être revisité. Pour un peu de piment, et surtout pour casser la routine, il existe plusieurs façon d'ajouter un zeste de fantaisie à cette position qui peut sembler lassante à la longue.

Le roseau, pour les amateurs d'acrobaties

Le roseau, pour les amateurs d'acrobaties

"Le roseau est une position très exitante qui permet de se réapproprier le missionnaire, estime le Dr Garnero. La femme est soutenue par son homme et légèrement surélevée". Concrètement, l’amante est allongée sur le dos, cuisses écartées. Son partenaire est agenouillé entre ses jambes, décolle ses hanches et la pénètre. Sur ce, elle s’arc-boute en s’aidant de sa tête, de ses épaules et de ses pieds. L’homme peut aller plus ou moins vite, plus ou moins en profondeur.

Ses atouts ? Un côté sauvage qui augmente le désir et permet une domination masculine qui éveille les fantasmes. Attention, cette posture est à manier avec précaution, voire à éviter, pour les couples qui ont des problèmes de dos. "Prévoyez un coussin pour protéger le dos, pour la femme surtout", préconise le sexologue.

La roue, pour ceux qui veulent des nouvelles sensations

La roue, pour ceux qui veulent des nouvelles sensations

Les deux partenaires sont allongés dans la position du missionnaire. Puis, l’homme pivote lentement sur sa verge en tournant au-dessus de sa partenaire, jusqu’à revenir à sa position initiale.

Cette position permet de stimuler les nombreux points érogènes du pénis et du vagin. Attention, la lubrification doit être parfaite pour pouvoir tourner sans difficultés. "En effet, cette position n'est pas aisée dans la pratique, met en garde le Dr Garnero. Il y a un risque de torsion du pénis. Il faut absolument être délicat. L'anatomie masculine doit être protégée. Je préconise à la femme de surélever légèrement son bassin".

Le jeté en arrière, pour des amants souples

Le jeté en arrière, pour des amants souples

L’homme est assis sur une chaise. Sa partenaire, assise sur lui, le chevauche puis bascule le buste en arrière. L’homme effectue alors un mouvement de va-et-vient. "Cette position est intéressante et excitante, et particulièrement si l'homme prend l'initiative de relever la femme, indique le spécialiste. Idéal en début de pénétration".

Pourquoi vous aimerez cette position ? Parce qu'elle permet de stimuler des zones très érogènes chez la femme, comme les seins et le clitoris.

Soyez prudents néanmoins. Tous les pénis n’ont pas la même inclinaison donc il ne faut surtout pas forcer si on sent qu’il se tord (risques de déchirures). Pensez à placer un coussin sous la tête de la femme pour améliorer son confort et prolonger le plaisir.

Le lotus renversé, pour ceux qui ne veulent pas se fatiguer

Le lotus renversé, pour ceux qui ne veulent pas se fatiguer

Allongée sur le dos, la femme maintient ses jambes relevées en tenant ses chevilles. Son partenaire se place alors légèrement sur le côté. Appuyé sur un bras, il saisit, de l’autre, les jambes de sa partenaire pour accompagner le mouvement, et la pénètre doucement. Ses atouts : "L'homme peut stimuler les plusieurs zones érogènes situées dans le vagin de sa partenaire", précise le sexologue.

Attention, le cou de la femme est soumis à un étirement important. Si vos cervicales sont fragiles, installez votre nuque et votre dos sur un coussin.

Les positions pour les femmes qui aiment dominer

Parce qu'il n y a rien de plus envoutant qu'une femme qui prend les devants au lit, voici les positions sexuelles pour les dames qui veulent dominer. L'homme, quant à lui, aimera sentir sa moitié bouger librement, selon son propre plaisir.

La clé ? L'homme abandoonne tout et s'offre entièrement à sa dulcinée.

Le 69, pour pratiquer les baisers intimes à volonté

Le 69, pour pratiquer les baisers intimes à volonté

Les partenaires se placent tête-bêche l’un sur l’autre. Ils peuvent ainsi pratiquer caresses et baisers intimes à volonté ! "Cette position permet un sollicitation mutuelle. On peut aussi inverser et placer l'homme au dessus si on le souhaite, décrit le Dr Garnero. Pour atteindre les cimes du plaisir, je conseille l'alternance".

La position coquine du 69 implique une proximité des partenaires, une excitation intense, et une prolongation du plaisir.

Attention, les zones sexuelles stimulées demandent beaucoup de douceur.

La cravate de notaire, pour celles qui veulent mener leur homme à l'extase

La cravate de notaire, pour celles qui veulent mener leur homme à l'extase

L’homme est allongé sur le dos, les jambes écartées. La femme s’assoit à genoux entre ses membres, et enserre le pénis entre les lobes de ses seins. Elle initie des mouvements du haut vers le bas pour coulisser le long du sexe de son partenaire. "C'est tout bonnement une variante de la masturbation espagnole", commente le sexologue

Ses atouts ? cette position est relativement excitante pour l’homme.

L'union du scorpion, pour les adeptes de sensations insolites

L'union du scorpion, pour les adeptes de sensations insolites

L’homme est allongé, la femme est à califourchon sur lui, jambes repliées sur les côtés. Elle lui tourne le dos, puis bascule en arrière. "C'est un dérivé de l'andromaque, où la femme est au dessus, indique le Dr Garnero.

Quand la femme bascule vers l’arrière, cela entraîne un étirement du pénis vers le haut qui peut se révéler très désagréable pour l’homme. Il faut donc y aller doucement et éviter la posture si elle outrepasse les limites physiques de l’amant. "J'aurai tendance à préconiser à la femme de se surrélever légèrement et de faire basculer son bassin", recommande le spécialiste.

Cette position est difficile à appliquer pour la femme. La posture de ses jambes peut lui provoquer des douleurs musculaires.

Le transat, pour allier sensations intenses et confort

Le transat, pour allier sensations intenses et confort

L’homme assis prend appui sur ses avant-bras ou sur ses bras tendus. La femme est assise au dessus de son amant, sur des coussins, appuyée sur ses avant-bras. Elle lève alors les jambes, les pose sur les épaules de son amant et effectue des mouvements de va-et-vient et de rotations.

Ses atouts ? "La position est relativement agréable, et pourtant peu répandue. Cette pratique reste facile à mener, si la femme a un minimum de souplesse", précise le sexologue. En outre, la pénétration profonde provoque un grand plaisir.

Les positions pour revisiter la levrette

Cette position qui consiste à se faire prendre comme un animal fait aussi partie des pratiques sexuelles préférées. C’est surtout la position idéale pour les petits pénis car elle permet une pénétration profonde. La levrette permet par ailleurs aux hommes un meilleur contrôle de leur éjaculation, car celui-ci peut adapter le rythme de son va-et-vient à ses besoins.

Pour ceux qui ont déjà vu et revu cette position qui éveille tous les fantasmes, voici plusieurs façons de revisiter ce classique.

Le loup, pour les amants fougueux et sauvages

Le loup, pour les amants fougueux et sauvages

L’homme est debout, placé derrière la femme (penchée vers l’avant) et agrippe sa taille. La femme modifie l’angle de la pénétration en abaissant plus ou moins le buste. "Cette position change un peu de la traditionnelle levrette, estime le sexologue. C'est une de ses variante. Elle dispose de plusieurs atouts puisqu'elle permet l'excitation du clitoris en parallère et des seins. Elle laisse à la fois libre pour l'homme et pour la femme".

Pour que cette posture fonctionne, la femme doit être à la bonne hauteur par rapport au sexe de son partenaire. Elle peut se mettre sur la pointe des pieds et lui peut plier ses jambes pour s’adapter.

Le poirier indien, pour les adeptes de jeux coquins

Le poirier indien, pour les adeptes de jeux coquins

La femme est en appui sur les mains, les bras tendus. L’homme debout derrière elle (idéalement les jambes stabilisées contre le bord du lit). Il lui soulève le bassin, tandis qu’elle glisse ses jambes sous ses bras pour s’agripper à lui.

"C'est une position fortement stimulante, sauvage, excitante et pulsionnelle, ajoute le sexologue. Elle est tout à fait indiquée dans une forme de transition ou en position finale. En effet, vous risquez de ne pas tenir très longuement dans cette position".

Le poirier indien demande une grande souplesse. Difficile de tenir plus de quelques minutes.

Le collier de Vénus, pour ceux qui veulent vite faire monter le désir

Le collier de Vénus, pour ceux qui veulent vite faire monter le désir

Envie de surprendre votre partenaire ? Lancez-vous dans le collier de Vénus. "Cette position à la fois excitante et confortable s'avère très stimulante", décrit le Dr Garnero. Allongée sur un support élevé, la femme pose ses pieds derrière la nuque de son amant. Celui-ci, debout face à elle, la soulève lentement en la maintenant fermement par les jambes. La femme peut accrocher ses mains au cou de son partenaire ou basculer vers l’arrière en prenant appui sur ses mains.

L'avantage ? Une grande excitation et une pénétration profonde."On peut tenir longtemps dans cette position s'il y a une bonne adéquation entre la taille du support et celle de l'homme", ajoute le spécialiste.

Néanmoins, veillez au dos de la femme qui est très sollicité. "Prévoyez un coussin pour éviter que la cambrure soit trop importante", prévient le Dr Garnero.

L'Indra, pour intensifier les sensations

L'Indra, pour intensifier les sensations

La femme s’allonge, les cuisses repliées et serrées sur son buste. Ses pieds se posent sur le torse de son partenaire qui est agenouillé face à elle.

"Cette position n'est pas trop compliquée à mener et permet à la femme d'intensifier les sensations, estime le Dr Garnero. La stimulation clitoridienne est possible pendant la pénétration".

La posture est très favorable aux hommes qui trouvent leur pénis trop court ou trop étroit, car elle diminue la longueur du vagin et en resserre les parois.

Les ciseaux, pour un max de plaisir

Les ciseaux, pour un max de plaisir

La femme est allongée, le dos posé sur une table, les jambes tendues et relevées, en sens opposé à la levrette. Son partenaire se positionne entre ses cuisses en la soulevant par les hanches ou les chevilles.

Ses atouts : La possibilité pour l’homme de caresser longuement sa partenaire. "La position permet aussi une pénétration profonde, facilement exécutable, explique le sexologue. Mais il faut aussi privilégier un support au niveau de la tête de la femme. Sans quoi, elle va rencontrer un problème au niveau de ses cervicales. Elle ne pourra pas tenir longtemps dans cette posture".

Les positions pour ceux qui prônent l'égalité sous la couette

Certaines positions sexuelles mettent homme et femme sur un pied d'égalité. Des véritables face à face, elles stimulent autant l'un que l'autre. Quant aux efforts, ils doivent provenir des deux côtés. En clair, chacun y met du sien et le plaisir est garanti !

Les rameurs, pour les amateurs de sensualité

Les rameurs, pour les amateurs de sensualité

Les amants sont assis de face, les jambes repliées, celles de la femme au-dessus de celles de l’homme. En se tenant les mains, ou en agrippant les chevilles de l’autre partenaire, ils abaissent et relèvent leur buste comme ils souhaitent.

"Cette position permet de faire durer le plaisir, autant pour l'homme que pour la femme, indique le Dr Garnero. Elle est tranquille et demande peu de sollicitation musculaire".

La grande ouverture, pour pimenter votre union

La grande ouverture, pour pimenter votre union

Encore une position pour un tête à tête. Les partenaires sont face à face, plus ou moins allongés, les jambes un peu pliées et écartées. La femme peut se pencher vers l’arrière pour glisser sa jambe sous celle de son amant.

Ses atouts ? "Faisable et stimulante, cette position stimule autant la femme que l'homme, ajoute le sexologue. C’est une position très stimulante physiquement et visuellement".

Prudence toutefois, cette posture est à tenter avec délicatesse pour les hommes qui ont une érection très verticale. Le risque ? Une torsion du pénis. La femme ne doit pas se retirer complètement avant de revenir au risque de blesser son partenaire.

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

Merci au Dr Sébastien Garnero, Psychologue, psychothérapeute et sexologue chargé d'enseignement à l'Université Paris 5

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.