Gel intime : que contient un lubrifiant ?

Pour des rapports intimes plus épanouissants, il est possible d’utiliser des gels intimes. Que le lubrifiant soit utilisé par nécessité si la partenaire souffre de sécheresse intime, ou par pur plaisir pour pimenter les rapports, il est important de connaître sa composition.
Istock

Le lubrifiant contre la sécheresse intime

En cas de sécheresse intime, c’est-à-dire de lubrification naturelle insuffisante, les rapports sexuels sont douloureux. Que cette sécheresse vaginale soit générée par des fluctuations hormonales, par le stress, le tabac, une infection génitale ou certains traitements, on note les symptômes suivants: des organes génitaux rouges (lèvres, clitoris), des démangeaisons et irritations, des douleurs lors de la pénétration. Dès lors, il est possible de retrouver un plus grand confort et une meilleure santé sexuelle en utilisant un gel intime de type lubrifiant.

Gel intime: que contient un lubrifiant?

Pour pallier un problème de sécheresse intime, il existe divers types de lubrifiants.- Le lubrifiant à base d’eau et de glycérine: il est à utiliser lors du rapport intime pour faciliter la pénétration. Il s’évapore cependant très vite aussi il est nécessaire de multiplier les applications.- Le lubrifiant à base de silicone: il offre une lubrification et une sensation de glisse plus grandes que le lubrifiant à l’eau.- Le gel intime à base d’acide hyaluronique: il s’applique 1 à 2h avant le rapport sexuel et a des vertus apaisantes et lénifiantes sur les sensations d’irritation et de brûlures provoquées par la sécheresse vaginale.- Le lubrifiant à base de vaseline: ce gel intime est à utiliser avec précaution. En effet, il peut perforer le préservatif et rendre caduque la protection contraceptive.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):