Sommaire

Un gros pénis ne fait pas toujours rêver !

Contrairement à ce que l’on peut penser, avoir un gros pénis n’est pas forcément un cadeau de la nature. Tout dépend en fait de l’anatomie de sa partenaire. Si le vagin de la femme est petit ou étroit, la pénétration peut faire plus de mal que de bien.

"Les douleurs peuvent être ressenties à l’entrée du vagin mais aussi en profondeur lors de la pénétration" explique Juliette Buffat, médecin psychiatre et sexologue. "Cela va créer des problèmes dans la durée pour le couple. Au début, la femme très amoureuse va s’en accommoder, mais peu à peu l’inconfort prend le pas sur le plaisir, et elle tentera d’éviter la pénétration. Plus cela dure et plus c’est difficile de sortir du cercle vicieux de la douleur."

Taille du pénis : comment savoir si on est dans la moyenne ?

Quand on veut savoir si les dimensions de son pénis (longueur et circonférence) se situent dans la moyenne, il faut prendre les bonnes mesures. Ainsi, la longueur du pénis se prend en partant du pubis jusqu'à l’extrémité du gland.

En France, les études révèlent que la longueur moyenne du pénis est de 9,6 cm au repos et de 13,12 cm en érection. Sa circonférence est de 9,31 cm au repos et de 11,66 cm en érection.

Autrement dit, un gros pénis est un pénis dont la circonférence se situera au-dessus de 11,66 cm.

Lubrifier le vagin avec de l’huile d’amande douce

Pour faire l’amour sans douleur avec un homme qui a un gros pénis, il faut bien se préparer. Tout d’abord, être suffisamment excitée pour faciliter le passage du sexe dans le vagin. "Les muqueuses seront plus gonflées, celle du vagin particulièrement va être lisse au lieu d’être plissée, et la pénétration sera moins douloureuse" confirme Juliette Buffat.

Ensuite, faciliter la pénétration avec des lubrifiants. S’il existe des gels spéciaux vendus en grandes surfaces et en pharmacies, sachez que si vous ne mettez plus de préservatifs* avec votre partenaire, mieux vaut choisir un lubrifiant huileux. "Il protègera mieux la peau et les muqueuses que les gels qui sèchent assez rapidement et déclenchent des brûlures" explique la sexologue. Toutes les huiles végétales de qualité sont utilisables, en particulier l’huile d’amande douce.

*Les gels sont compatibles avec les préservatifs ce qui n’est pas le cas de l’huile. Pour être sûr d’avoir des rapports protégés, tenez-vous-en aux gels.

L’amazone pour rester active

Si votre partenaire a un pénis trop gros pour vous, il faut privilégier les positions où vous êtes active et libre de bouger, surtout au niveau du bassin. La plus favorable est l’amazone, à califourchon sur votre partenaire.

"Les femmes parviennent plus facilement à l’orgasme quand elles sont dessus parce qu’elles ont le contrôle des mouvements" explique Juliette Buffat. De plus "cette position permet d’avoir une marge d’action lors de la pénétration". En clair : c’est vous qui donnez le rythme !

La levrette pour garder le bassin mobile

Dans la position de la levrette, la femme reste libre dans ses mouvements et peut accompagner ceux de son amant.

"Cette position permet de préserver une certaine mobilité au bassin et de s’adapter à la morphologie de chacun" ajoute la sexologue. Si elle arrange donc les femmes, elle plait aussi beaucoup aux hommes !

Les cuillères pour limiter la pénétration profonde

La position des cuillères peut être une bonne alternative sous la couette pour avoir du plaisir sans avoir mal.

Comme le souligne Juliette Buffat, "les rondeurs des fesses féminines limitent la pénétration en profondeur du pénis, ce qui peut permettre d’éviter l’apparition des douleurs".

Évitez de relever vos jambes

Sachez-le, si votre partenaire a un pénis trop gros pour votre vagin, il est plutôt déconseillé de prendre des positions sexuelles où les jambes sont relevées.

"Cela raccourcit la profondeur du vagin et facilite la pénétration de l’homme" explique Juliette Buffat, sexologue, qui conseille plutôt de garder les jambes allongées et pas trop ouvertes.

Stimulez le clitoris pendant la pénétration

Zone très érogène, le clitoris est particulièrement utile aux femmes qui ont peur d’avoir mal quand elles font l’amour. Il faut ainsi penser à le stimuler pendant la pénétration, par des caresses douces que vous ou votre partenaire prodigue.

Cela augmentera votre excitation et facilitera la pénétration du pénis dans le vagin.

Sophrologie, yoga : Détendez-vous pour faciliter le passage

Pour faire l'amour sans avoir mal, il faut être détendue. "Sinon on se crispe et tous nos muscles se contractent au moment de la pénétration, ce qui ne facilite pas le passage du pénis" explique Juliette Buffat.

Vous pouvez faciliter votre détente grâce à différentes techniques comme la relaxation, la sophrologie ou le yoga. Elles vous permettront d’aborder l’acte plus sereinement.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.