Cunnilingus : y-a-t-il des risques de cancer ?

Fellation, cunnilingus… Les hommes seraient deux fois plus touchés que les femmes par le cancer de la gorge et de la bouche lié à une infection par un papillomavirus humain (HPV), qui proviendrait de la fréquence des rapports sexuels bucco-génitaux. Qu’en est-il ? Explications avec le Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole national de l’UFSBD (Union française pour la santé bucco-dentaire).
Istock

Des risques de développer un cancer de la gorge ou de la bouche

Les principaux facteurs de risques d’un cancer de la gorge ou de la bouche sont : l'alcool et le tabac (l'association des deux augmente les risques de 80 à 90 % des cancers de la langue), la mauvaise hygiène bucco-dentaire ou des facteurs irritants comme une prothèse inadaptée.

Cependant : "d'autres facteurs comme une infection par certains papillomavirus (HPV 16 et 18) peuvent également intervenir chez des personnes n'ayant jamais bu ni fumé, et notamment sur des hommes jeunes, mais également des femmes. Cela se retrouve surtout pour les cancers de la base de la langue et de l’amygdale. Il a été constaté une augmentation de 225% aux Etats-Unis au cours des 5 dernières années des cancers oro-pharyngés dus au HPV", explique le Dr Lequart.

Une prévention à mettre en place

Aujourd’hui, "les cancers oro-pharyngés tuent autant que les accidents de la route", explique le Dr Lequart. "La première cause reste bien entendu l’alcool et le tabac, mais le développement d’un cancer par HPV est en augmentation."

La meilleure prévention : des rapports protégés surtout chez des hommes et femmes ayant de multiples partenaires, ainsi que la vaccination que l’on conseillera chez des filles et des garçons de l’âge de 13-14 ans, avant le début des rapports sexuels. "En France, il y a une défiance contre la vaccination, mais de nombreux pays ont déjà pris des mesures pour vacciner les garçons. C’est le cas en Grande-Bretagne, Australie, Autriche, Italie, Brésil, Etats-Unis, Canada...".

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Remerciements au Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole national de l’UFSBD (Union française pour la santé bucco-dentaire). 
"Dentists hail breakthrough as boys to get protection from cancer-causing HPV". British Dental Association. 18 juillet 2018. 
La rédaction vous recommande sur Amazon :