Sommaire

Vous rêvez d’être dominé par votre partenaire : cela cache une anxiété liée au sexe

Vous rêvez d’être dominé par votre partenaire : cela cache une anxiété liée au sexe© Istock

La soumission, ou le fait d’être dominé par un partenaire sexuel est un autre fantasme relativement populaire, chez les hommes comme les femmes.

Ce fantasme entre dans la catégorie BDSM ("bondage, discipline, domination, soumission, sado-masochisme"). "Tous ces fantasmes concernent l’échange de pouvoir entre deux partenaires", selon l’auteur.

La soumission nous évite de devoir prendre les devants

Quelqu’un qui rêve d’être dominé pourrait souffrir d’anxiété liée au sexe. Si la personne est à ce point attirée par une forme de soumission, c’est parce que cela lui évite de devoir prendre les devants. Mais c’est aussi "une sorte d’expérience très libératrice qui leur permet de se vider la tête et d’entrer dans l’instant", a décrit Justin Lehmiller.

60 % des participants ont fantasmé sur le fait d’infliger de la douleur physique à quelqu’un

Autre fait marquant révélé par l’étude du psychologue, le sadomasochisme, ou l’envie de lier plaisir et douleur est un autre fantasme américain extrêmement populaire. "En fait 60 % des participants ont fantasmé sur le fait d’infliger de la douleur physique à quelqu’un d’autre pendant les rapports sexuels, tandis que 65 % ont déclaré avoir fantasmé sur la douleur physique en elle-même pendant les rapports", révèle le chercheur.

"Croyez-le ou non, les femmes étaient plus susceptibles d’avoir fantasmé à la fois sur le fait de donner de la douleur et d’en recevoir. Avec des chiffres comme ceux-ci, il n’est pas surprenant que Fifty Shades of Grey [Cinquante Nuances de Grey, romance érotique écrite par la romancière britannique E. L. James, ndlr] ait eu une telle résonance culturelle", explique Justin Lehmiller.

mots-clés : Faire l'amour
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.