Accro à son sextoy, elle se blesse le vagin

Une Australienne de 34 ans a confié souffrir de douleurs pelviennes intenses suite à l'utilisation régulière et intensive de son sextoy. La jeune femme, qui se disait "obsédée" par l'objet, souhaite désormais avertir les autres utilisatrices des dangers potentiels qui y sont liés.

Publicité

© IstockC'est l'histoire farfelue du jour. Nadia Bokody, une jeune australienne de 34 ans, s'est confiée à plusieurs tabloïds sur les problèmes intimes qu'elle rencontrait depuis quelques temps : complètement fan de son godemichet, elle explique comment une utilisation intensive et répétée de celui-ci lui a provoqué de fortes douleurs au vagin, prévenant ainsi les autres utilisatrices de ces risques.

De la dangerosité des sextoys

Après plusieurs mois de mariage dépourvu de relations sexuelles qui s'est soldé par un divorce, la jeune femme raconte s'être tournée vers les sextoys, qu'elle n'avait encore jamais utilisés : "Ça faisait longtemps que je n’avais plus eu de rapports sexuels. Mais je n’étais pas encore prête à le faire avec quelqu’un d’autre. Alors, après quelques recherches sur Internet, j’ai décidé d’acheter un vibromasseur."

Publicité
Publicité

C'est sur le fameux Rabbit, vibromasseur en forme de lapin apprécié pour sa capacité à stimuler à la fois le clitoris et le vagin, que Nadia Bokody a jeté son dévolu. "J’en suis devenue obsédée, a-t-elle avoué, grâce à la simplicité et la vitesse avec laquelle j’obtenais du plaisir après des mois d’une relation maritale sans sexe. C’était une délivrance et très enivrant de pouvoir vraiment prendre le contrôle de ma sexualité d’une telle manière, pour la première fois dans ma vie d’adulte."

Mais la trentenaire en a vite payé les frais : des douleurs pelviennes sont apparues après quelques semaines d'utilisation, tellement intenses qu'elle ne pouvait plus marcher correctement. Si elle ne fait pas directement le lien avec le sextoy, elle décide de consulter . Le verdict tombe : "Le médecin a commencé à me poser des questions et c’est là que j’ai compris que mes douleurs venaient de mon utilisation prolongée de mon vibromasseur ! C’était à la fois embarrassant et hilarant".

Un vibromasseur utilisé jusqu'à 6 fois par jour !

Nadia Bokody, qui a avoué se donner du plaisir avec son vibromasseur pas moins de six fois par jour à puissance maximale, a dû arrêter de l'utiliser sur ordre du médecin. Une leçon que la chroniqueuse spécialisée dans les problèmes sexuels - croyez-le ou non - a également voulu transmettre à toutes les utilisatrices de sextoys : "La chose la plus importante à garder en tête quand vous voulez commencer quelque chose de nouveau, est d’y aller doucement. J’y suis allée trop fort en utilisant le turbo dès le début, au lieu de me laisser aller."

Mais cette mésaventure ne l'a pas empêché de recommencer : la jeune femme a en effet affirmé avoir élargi sa panoplie de jouets sexuels. "Les sextoys sont un bon moyen d'explorer de nouveaux fantasmes et de nouvelles sensations, que ce soit toute seule ou avec un partenaire. Tant que vous l'achetez chez un commerçant fiable comme je l'ai fait, il n'y a aucun danger", a-t-elle assuré. En avril dernier, l'Australienne avait déjà fait le buzz en avouant son addiction au sexe, qui la poussait à fréquenter jusqu'à six hommes à la fois et même à quitter son travail pour satisfaire ses pulsions...

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X