9 choses fausses sur la sodomie

La sodomie ou pénétration anale, est une pratique sexuelle entourée de nombreux mythes et contre-vérités. Petit point sur ce qui n’est pas vrai !

Publicité

La sodomie est sale

© Adobe StockPuisqu’elle a lieu dans un organe servant à l’évacuation des selles, de nombreuses personnes ont peur du contact avec des éventuelles selles. Si vous êtes passé(e) par les toilettes avant et avez fait une toilette externe, il n’y a pourtant pas de risque d’accident. "C’est la fonction du rectum de retenir les matières fécales pour qu’elles ne stagnent pas dans le sphincter anal et l’anus. Le rectum est généralement propre lorsqu’il est vide" explique Nathalie Giraud-Desforges, sexothérapeute et thérapeute de couple.

Publicité
Publicité

Pour ceux qui veulent une totale propreté, il est possible de faire un lavement anal quelques heures avant. "Mais ces lavements comme les lavements vaginaux sont peuvent être agressifs pour la muqueuse" prévient la sexothérapeute. "Une douche avant suffit et pour être totalement sûr, le port du préservatif est conseillé pour éviter tout risque de MST, ces maladies sexuellement transmissibles".

Attention en revanche à ne pas passer de l’anus au vagin que ce soit avec un doigt, un sextoy ou le pénis car il y a un risque d’apporter des bactéries dans le vagin.

La sodomie est humiliante

La sodomie serait humiliante pour la personne qui la "subit". En réalité, "elle est humiliante si elle n’est pas faite dans le respect et le consentement mutuels, et s’il n’y a pas de respect, on peut se sentir rabaissé dans toute pratique sexuelle. Et sans consentement, cela s’appelle être forcé et s’apparenter à de l’abus voire du viol" corrige Nathalie Giraud-Desforges. Celui ou celle qui se fait prendre par derrière ne se place pas en position d’infériorité. Il ou elle se donne, offre comme un cadeau si la personne accueille librement l’autre. Et c’est le cas pour les autres pratiques sexuelles également.

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X