25 idées reçues sur la sexualité !

"Le plaisir dépend de la taille du pénis", "La masturbation peut rendre impuissant", "Le point G est la clé de l’extase féminine"... De nombreuses idées reçues sur la sexualité polluent notre vie érotique ! En voici 25 que vous pouvez chasser définitivement !
Sommaire

Le point G est la clé de l’orgasme

Le point G est la clé de l’orgasme© IstockFaux L’homme pense souvent qu’en stimulant le point G de sa partenaire, il lui fera forcément atteindre le 7e ciel – à tort ! Selon les chiffres publiés par Manix, seules 20% des femmes parviennent à l’orgasme par la stimulation du point G. L’explication ? "C’est souvent parce que les hommes ne le stimulent pas assez fort. Or, comme tous les points érogènes du vagin, le point G est une zone qui reste sourde et muette si elle n’est pas éveillée régulièrement et correctement", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. En clair, optez pour une pression assez appuyée plutôt que pour les caresses légères !

Le plaisir dépend de la taille du pénis

Faux Non, non et non ! Un pénis grand (ou large selon les clichés !) ne donne pas plus de plaisir. "La profondeur du vagin est en moyenne de 8cm au repos et de 11cm en excitation (par allongement). L’immense majorité des verges, dans la fourchette 13-18cm en érection, occupe toute la cavité et peut atteindre toutes les zones érogènes", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. De plus "une grande part du plaisir féminin étant issue de la stimulation du clitoris et des terminaisons nerveuses qui se trouvent dans le premier tiers du vagin, la taille du pénis est sans intérêt", rappelle le Dr Miriam Stoppard dans Le guide de l’entente sexuelle.

Plaisir féminin = orgasme

Faux Rassurez-vous messieurs, ce n’est pas parce qu’une femme n’atteint pas l’orgasme, qu’elle n’est pas satisfaite. Lors de l’enquête menée par TNS Sofres en 2009, 24% d’entre elles ont ainsi répondu que pour avoir une sexualité épanouie il fallait atteindre l’orgasme souvent, 14% de temps en temps et pour 12% on peut très bien l’être sans jamais l’atteindre ! "Une femme peut très bien jouir sans orgasme. Son corps est 8 fois plus sensible que celui de l’homme. La surface cutanée fourmille de points sensibles qui, flattés de caresses, procurent volupté et bien-être. En dehors de l’orgasme, il y a tous les plaisirs de la peau, de la tête à la plante des pieds", rappelle le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Mode d'emploi : comment réveiller son point G

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Enquete sur la sexualité des Français, avril 2009, TNS Sofres

- Contexte de la sexualité en France, Inserm et Ined, 2006

Le guide de l’entente sexuelle, Dr Miriam Stoppard, ed.Hachette Pratique, 1991

Comment le faire jouir de plaisir, Dr Gérard Leleu, ed.Leduc.S, 2010

L’homme nouveau expliqué aux femmes, Dr Gérard Leleu, ed.Leduc.S, 2006

Le traité des orgasmes, Dr Gérard Leleu, ed.Leduc.S, 2007

La caresse de Vénus, Dr Gérard Leleu, ed.Leduc.S, 2007

Guide pratique de la vie de couple, Dr Jacques Waynberg et Dr David Elia, ed.Hachette Filipacchi, 1984

La rédaction vous recommande sur Amazon :